France-Irlande : pourquoi les Bleus peuvent l'emporter

  • A
  • A
France-Irlande : pourquoi les Bleus peuvent l'emporter
Sébastien Tillous-Borde (au centre) a réussi à s'imposer à la mêlée. @ ADRIAN DENNIS / AFP
Partagez sur :

OPTIMISME - Le XV de France affronte l’Irlande dimanche à Cardiff (17h45) dans le match décisif de la poule D. 

C’était prévu depuis le tirage au sort des poules de la Coupe du monde de rugby. La "finale" du groupe D opposera bien le XV de France à l’Irlande, dimanche (17h45) à Cardiff. Après un Tournoi des six nations plus que poussif, les Bleus ne partaient pas vraiment favoris pour ce choc. Mais depuis le début du Mondial, les hommes de Philippe Saint-André semblent plus affutés.

Parce qu’ils montent en puissance.Une victoire convaincante contre l’Italie (32-10), une équipe remaniée pour battre la Roumanie (38-11) et un troisième succès plein de panache contre le Canada (41-18). Trois matches, trois victoires et une équipe de France qui, au fil des matches, semble prendre de la confiance. "Les Français font mieux que ce que les gens attendaient et ils vont monter en puissance", estime le pilier samoan du Stade Toulousain Census Johnston dans les colonnes de L’Equipe.

Brice-Dulin-640

Parce que le XV de France aime ces rencontres. Après quatre matches sans victoire face à l’Irlande (deux matches nuls et deux défaites dans les quatre derniers Tournois des six nations, ndlr), la France part clairement avec un handicap psychologique sur son adversaire. "Pour l’instant, on n’a pas vu grand-chose des Français, et c’est ça qui est intéressant. Ils ne sont pas saturés, pas sous pression", assure l’ancien sélectionneur écossais Ian McGeechan au journal L’Equipe. Autrement dit, la France n’a pas encore dévoilé toute l’étendue de son talent et elle n’est jamais aussi forte que dans ces matches décisifs.  

Parce que les Bleus ont "les armes" pour gagner. L’ailier du XV de France Brice Dulin (photo ci-contre) sera titulaire dimanche face au XV du Trèfle. L’arrière du Racing Métro est parfaitement conscient de l’enjeu de cette rencontre. "On sait que l’Irlande monte en puissance, comme nous. Après, c’est du 50/50, ce sera l’équipe la plus forte dans la tête et la plus disciplinée qui fera la différence", a-t-il expliqué en conférence de presse mercredi. Et de rester très optimiste sur les chances françaises : "on a les armes nécessaires pour remporter la partie". Avec Damien Chouly capable de chiper des ballons en touche, le jeu au pied de Frédéric Michalak et la paire de centres Fofana-Bastareaud, le XV de France peut bousculer l’Irlande.  

Sexton

Parce que les Bleus peuvent museler Sexton. L’arme n°1 de l’équipe d’Irlande est bien connue : Jonathan Sexton. Buteur hors pair, il oriente également à merveille le jeu de son équipe en tapant souvent des diagonales millimétrées en direction de ses ailiers. Si les Français ne réussiront probablement pas à réduire le nombre de coups de pied de l’ancien joueur du Racing, ils peuvent gêner les Irlandais à la retombée. Et Philippe Saint-André n’a pas titularisé pour rien Brice Dulin. Ce dernier est très précieux pour les ballons dans les airs. Il faudra ensuite profiter de ces ballons pour créer des brèches dans la défense adverse.

La composition du XV de France : Spedding - Dulin, Bastareaud, Fofana, Nakaitaci - (o) Michalak, (m) Tillous-Borde - Chouly, Picamoles, Dusautoir (cap.) - Papé, Maestri - Slimani, Guirado, Ben Arous