France-Cameroun : Deschamps ne jette pas la pierre à sa défense et vante "l’état d’esprit" de son équipe

  • A
  • A
France-Cameroun : Deschamps ne jette pas la pierre à sa défense et vante "l’état d’esprit" de son équipe
Si, si, 'DD" a aimé.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

LOGIQUE MATHÉMATIQUE - Le sélectionneur national n’a pas souhaité s’étendre sur les difficultés de sa défense, lundi, en conférence de presse.

Depuis Angleterre-France, le 17 novembre dernier, les Bleus sont constants : ils encaissent deux buts par match. Ce fut le cas à Wembley, dans un match qui ne voulait pas dire grand-chose, le 17 novembre, quatre jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis, puis aux Pays-Bas le 25 mars (3-2), contre la Russie le 29 mars (4-2) et face au Cameroun, lundi soir (3-2). Mais plutôt que cette moyenne de deux buts, qui trahit une fragilité défensive certaine, Didier Deschamps préfère retenir une autre donnée mathématique.

Lors des trois derniers matches, les Bleus ont marqué au moins un but de plus que leur adversaire. L’essence même du football, en somme. "Ce n'est pas parce que la Roumanie a pris 4 buts (contre l’Ukraine) qu'elle ne sait pas défendre", a insisté "DD". "Ce n'est parce que l'Allemagne vient de perdre (face à la Slovaquie) qu'elle ne va pas arriver à l'Euro pour gagner. Pour gagner une compétition, la défense est très importante mais l'essentiel est de marquer un but de plus que l'adversaire. Je ne veux pas empêcher l'équipe d'aller de l'avant et c'est parfois au détriment du secteur défensif."

Le secteur défensif, justement. Lundi, à la Beaujoire, il n’a pas exactement rassuré, à commencer par la charnière centrale composée de Laurent Koscielny et d’Adil Rami, sorti de ses vacances la semaine dernière (ça s'est un peu vu). "C'est le premier match que jouaient Adil Rami et Laurent Koscielny ensemble depuis longtemps et on a eu en face de la qualité", a estimé Deschamps. "Qu'il y ait des erreurs, ça semble logique. Je ne m'attendais pas à une copie parfaite. Concernant Adil, après tout ce qui s'est passé, personne ne peut avoir de la tranquillité. Tout n'a pas été parfait, ça mérite évidemment plus de communication entre les deux joueurs par moments mais les Camerounais ont été très intéressants aussi."

Certes, Vincent Aboubakar et Jacques Zoua sont de bons joueurs mais ce ne sont pas non plus Harry Kane, Zlatan Ibrahimovic ou Thomas Müller, que l’équipe de France pourrait retrouver sur son passage lors du prochain Euro. Qu’importe, "DD" est satisfait de sa soirée.

"On a marqué 3 buts, on a eu pas mal d'occasions. Techniquement, on peut améliorer certaines choses mais l'état d'esprit est là", a estimé le technicien basque. "Même si on n'a pas eu de matches de compétition (pour se qualifier pour l’Euro, ndlr), à chaque fois que l'adversaire revient et qu'il faut mettre un coup d'accélérateur, on le met." Sauf qu’il y des adversaires qui roulent bien plus vite que le Cameroun…