France-Angleterre : ce qui est prévu pour rendre hommage aux victimes des attentats

  • A
  • A
Partagez sur :

La France et l'Angleterre s'affrontent en match amical, mardi, au Stade de France. Après les attentats de Londres et Manchester, la rencontre aura forcément une résonance extra-sportive.

C'est sûrement l'enjeu le plus important du match amical entre la France et l'Angleterre, prévu mardi soir au Stade de France : rendre hommage, ensemble, aux victimes des attaques qui ont touché Manchesteret Londres ces dernières semaines. La France, qui n'a pas oublié les hommages rendus à Wembley après les attentats du 13 novembre 2015, va témoigner à son tour son soutien au peuple britannique.

Un morceau d'Oasis à l'entrée des joueurs. Avant le coup d'envoi de la rencontre, "la sortie des joueurs (des vestiaires) s'effectuera sur le titre du groupe Oasis Don't look back in anger, joué par les musiciens et le chœur de la Garde Républicaine", renseigne d'abord la Fédération française de football (FFF) dans un communiqué. Ce titre ("Ne regarde pas le passé avec colère") est un tube du groupe né à Manchester.

Minute de silence et hymnes inversés. Une minute de silence sera ensuite observée et les joueurs des deux équipes mêlés les uns aux autres en signe de fraternité, "pour réaliser une photo commune", ajoute la "3F", alors qu'un immense drapeau anglais sera déployé dans les tribunes. Le protocole habituel, qui voit l'équipe visiteuse entonner son hymne avant celui de l'équipe à domicile, sera lui bouleversé. God Save The Queen sera ainsi joué après La Marseillaise, comme l'avait fait la fédération anglaise avec l'hymne français en novembre dernier.

"Que tout le monde puisse accompagner" l'hymne anglais. Les paroles de l'hymne national anglais seront diffusées sur les écrans géants du stade pour permettre au public de le reprendre en chœur, a appris l'AFP de même source. "Si l'hymne de l'Angleterre est chanté, que tout le monde puisse l'accompagner", avait souhaité le milieu de terrain des Bleus Blaise Matuidi, dimanche, lors d'un point-presse à Clairefontaine, avant d'ajouter : "Ce pays le mérite."

Macron et May présents au stade. Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May sont également attendus dans l'enceinte dionysienne, indique de son côté l'agenda de la présidence de la République.

Huit personnes ont été tuées, dont trois Français, dans les attentats qui ont frappé le centre de Londres le 3 juin dernier. Deux semaines plus tôt, un autre attentat à Manchester, perpétré à la sortie d'un concert de la pop star américaine Ariana Grande, avait fait 22 morts et plus de cent blessés, dont de nombreux enfants.