France-Albanie : Deschamps maintient le suspense sur sa composition d'équipe

  • A
  • A
France-Albanie : Deschamps maintient le suspense sur sa composition d'équipe
Didier Deschamps a volontairement brouillé les pistes lors du dernier entraînement, mardi au Vélodrome. @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Le sélectionneur des Bleus a brouillé les pistes lors de la dernière séance d'entraînement, mardi soir, avant France-Albanie mercredi. 

4-3-3 ou 4-2-3-1 ? Cela pourrait presque être un sujet de philosophie pour le début des épreuves du Bac. En tout cas, le sélectionneur de l'équipe de France planche sur le sujet depuis plusieurs jours. Depuis la victoire contre la Roumanie certainement. Et l'élève Deschamps n'a vraiment pas envie de laisser ses petits camarades copier. A tel point qu'il n'a rien laissé transparaître sur sa possible composition d'équipe contre l'Albanie lors de la dernière séance d'entraînement. 

Deschamps brouille les pistes. Impossible de lire dans la tête du sélectionneur. Mardi soir, les Bleus se sont entraînés une dernière fois au Stade Vélodrome de Marseille. Après un long travail devant le but, les Français ont réalisé une opposition à trois équipes dont les contours entretenaient à merveille le flou... Par exemple, Sissoko, Umtiti, Coman, Koscielny, Giroud et Kanté étaient dans la même formation alors qu'il paraît hautement improbable que Koscielny et Umtiti jouent côte à côte en défense centrale.

>> France-Albanie : quelle composition d'équipe pour les Bleus ?

Non, non, je dirai rien. En adoptant cette stratégie, Didier Deschamps entretient le suspense auprès des journalistes curieux mais en plus, il maintient la pression sur l'ensemble de son groupe. Les joueurs ne connaissent pas non plus la composition et ne devraient pas la connaître avant la causerie d'avant-match, mercredi après-midi. "DD l'embrouille" avait procédé de la même manière pour France-Suisse lors du dernier Mondial. Une tactique qui avait porté ses fruits. Les Bleus l'avaient emporté avec panache (5-2)