Formule Electrique : à quoi va ressembler le "ePrix" de Paris ?

  • A
  • A
Formule Electrique : à quoi va ressembler le "ePrix" de Paris ?
Une monoplace de l'écurie Renault-e.Dams. @ Photo Europe1/Christophe Lamarre
Partagez sur :

La Formule Electrique fera escale pour la première fois dans les rues de la capitale, samedi, autour de l'Hôtel des Invalides. 

Un circuit en plein cœur de la capitale française, des voitures "écolo" avec des vitesses de pointe de 200 km/h : le premier "ePrix"de Paris a dévoilé son tracé, mercredi en début d'après-midi. La Formule E, discipline 100% électrique organisée par la FIA (fédération internationale de l'automobile) et disputée uniquement en ville, débarque pour la première fois en France, samedi , à l'occasion de la 7e manche du championnat du monde. Au programme : un parcours de 1,93 km entourant les Invalides. Europe 1 vous donne un avant-goût de cet évènement attendu par tous les passionnés de sport auto.

  • Quel est le tracé de cet "ePrix" ?

Un véritable décor de carte postale. Pour ce premier "ePrix" disputé en plein cœur de Paris, les organisateurs ont choisi un circuit urbain de 1,93 km autour des Invalides, en plein cœur du prestigieux 7e arrondissement de Paris. Les 14 virages passeront autour de l'Hôtel des Invalides, la tombe de Napoléon et le Musée de l'Armée, pour aller jusqu'à l'Esplanade des Invalides.

Si ce n'est "que" de la Formule Electrique, loin du prestige et des projecteurs de la richissime Formule 1, ce circuit parisien réjouit tout de même le monde du sport auto en France. "C'est un peu un rêve. On ne s'imaginait pas qu'il soit possible de courir en plein cœur de Paris, dans un des environnements les plus prestigieux", s'est ainsi félicité Alain Prost, l'ancien champion du monde de F1 et co-fondateur de l'écurie de Formule E Renault-e.Dams.

  • Quel est le programme de la journée ?

Contrairement à la F1, un "e-Prix" se déroule sur une seule et même journée. Les essais et les qualifications ont lieu le matin, et la course a lieu dans l'après-midi. L'épreuve parisienne n'échappera pas à la règle. 


Le programme du "e-Prix" de Paris : 

8h15 - 9h : essais non qualificatifs 1
10h30 - 11h : essais non qualificatifs 2
12h - 12h35 : essais qualificatifs (4 groupes)
12h45-13h : super pole
16h : début de la course

  • Y'aura-t-il des pilotes français ?

Sevrés de Formule 1 depuis la disparition du Grand Prix de Magny Court, en 2008, les amateurs de sport auto vont pouvoir découvrir la Formule électrique sur le sol français. "Ca manquait à l'hexagone", a reconnu Patrick Kanner, le ministre des Sports. Pour la team Renault-e.Dams, l'écurie tricolore engagée en championnat du monde, cette course est forcément un évènement.

"Je pense que ce sera la course à gagner. En tant que pilote français, on voulait absolument le Grand Prix de France", abonde Alain Prost.  Son fils Nicolas est d'ailleurs un des deux pilotes de l'écurie Renault-e.Dams, aux côtés du Suisse Sébastien Buemi, actuel leader au classement des pilotes. Quatre autres Français tenteront de remporter ce premier "ePrix" de Paris : Nathanaël Berthon, Stéphane Sarrazin, Loïc Duval et Jean-Eric Vergne, ancien pilote de Formule 1.

  • Comment y assister ?

Près de 15.000 personnes pourront assister à la course, dont 5.000 billets offerts aux associations. Les places restantes coûteront, pour les plus abordables, 25 euros. "Les badauds pourront également voir la course qui devrait être l'une des plus belles de la saison", a ajouté Alejandro Agag, le directeur de Formula E Operations. L'occasion, pour beaucoup, de découvrir une discipline encore méconnue. 

La Formule E, c'est quoi ? 

Créée en 2014, la Formule E est organisée par la FIA, la Fédération internationale de l'automobile. Conçu comme un laboratoire, le championnat du monde met aux prises des voitures 100% électriques, donc nettement plus écologique que sa grande sœur, la Formule 1. Les monoplaces peuvent aller jusqu'à plus de 200 km/h, loin des pointes de vitesse de la F1, le tout dans un bruit très peu élevé. La compétition est disputée uniquement sur des circuits urbains, à travers le monde entier. Pour la saison 2015-2016, dix "ePrix" sont programmés depuis octobre dernier jusqu'en juillet prochain, de Pékin à Londres en passant par Mexico ou Buenos Aires. Après trois courses, le Suisse Sébastien Buemi est en tête du classement des pilotes. Le premier Français, Loïc Duval, est lui cinquième.