Foot/Supercoupe d'Espagne : Barcelone, vainqueur de Séville

  • A
  • A
Foot/Supercoupe d'Espagne : Barcelone, vainqueur de Séville
Le Barça l'a emporté après avoir gagné son match aller, 2-0, puis son match retour, 3-0.@ PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :

Mercredi, le Barca, grâce à un doublé de Turan et une tête concluante de Messi, n'a laissé aucune chance aux hommes de Sampaoli en l'emportant 3-0.

Le FC Barcelone a parfaitement démarré sa saison en remportant une 12e Supercoupe d'Espagne face au Séville FC, surclassé 3-0 sans jamais y avoir cru dans la nuit de mercredi à jeudi au Camp Nou. C'est un deuxième "clean sheet" en trois jours pour l'équipe de Luis Enrique face à celle de Jorge Sampaoli, après celui du match aller qui a vu le Barça subir le pressing andalou en première période avant de s'imposer 2-0.

Un doublé de Turan. Même privée d'Iniesta, blessé au genou gauche à Séville, la machine barcelonaise a été réglée à l'heure cette année. Et le plus affûté, c'est peut-être Arda Turan qui semble s'être enfin intégré au système Barça. Sa passe décisive de la poitrine pour Luis Suarez à l'aller, sur le premier but, en était un bon indice. Il a confirmé en ouvrant le score sur un caviar de Messi, venu transpercer la défense sévillane côté gauche. Le Turc a eu le temps d'ajuster du pied gauche et n'a laissé aucune chance à Sergio Rico (1-0, 10e). Au retour des vestiaires, et alors que les espoirs andalous s'étaient déjà envolés, Turan a confirmé son retour en forme en inscrivant un doublé d'une superbe frappe lobée (47e, 2-0).

Le 1er but de Messi depuis la Copa America. Dix minutes plus tard, Lionel Messi poursuivait la promenade de santé du champion d'Espagne en trouvant les filets de la tête (3-0, 55e) sur un centre de Lucas Digne. Le quintuple Ballon d'or, meilleur buteur de l'histoire de la Supercoupe d'Espagne avec 12 buts, marquait pour la première fois en match officiel depuis la Copa America et le psychodrame autour de sa retraite internationale, une décision sur laquelle il est revenu vendredi. La fin de match s'est transformée en véritable rencontre amicale, les joueurs de Jorge Sampaoli n'espérant plus remonter les 5 buts d'écarts. Les deux équipes se sont ainsi préservées pour la reprise du championnat samedi. Le seul vrai nuage de la soirée, pour Luis Enrique, est venu s'installer au-dessus de Javier Mascherano, sorti sur blessure, probablement musculaire, à la 80e minute.