Foot/Coupe de France : après Manchester, sécurité musclée pour la finale au Stade de France

  • A
  • A
Foot/Coupe de France : après Manchester, sécurité musclée pour la finale au Stade de France
La sécurité autour du Stade de France est renforcée samedi.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Après l'attentat à l'Arena de Manchester, la sécurité a été renforcée au Stade de France qui accueille samedi soir la finale de la Coupe de France.

Raid, agents du déminage et forces de l'ordre en nombre : un "dispositif de sécurisation renforcé" sera déployé pour la finale de la Coupe de France samedi au Stade de France, quelques jours après l'attentat de Manchester, a annoncé vendredi la préfecture de police. "Dans un contexte où la menace reste élevée", ce dispositif pour la finale qui oppose le PSG au SCO Angers à Saint-Denis, près de Paris, permettra d'"assurer la sécurisation générale de l'événement, prévenir les troubles et empêcher les débordements de supporters violents", a indiqué la PP dans un communiqué.

8 points de pré-filtrage. "Au total, en plus des 1.300 stadiers mis en place par l'organisateur, ce sont près de 1.100 policiers et gendarmes qui seront engagés", a poursuivi la préfecture, précisant que parmi eux se trouveront un détachement du Raid et des agents du déminage, et qu'il y aura un dispositif anti-drones. Les spectateurs se rendant au stade (qui peut accueillir plus de 80.000 spectateurs) "passeront par huit points de pré-filtrage assurés par des agents de sécurité privée, supervisés et appuyés par des fonctionnaires de police", selon le communiqué.

40 personnes interdites de stade. Les principales voies d'accès seront évacuées, "vidées de tous véhicules" dès 9h, et des contrôles d'identité et des fouilles de sacs pourront être réalisés "aux abords immédiats du stade et dans les gares et transports en commun permettant d'y accéder". Enfin, 40 personnes ont été interdites d'accès au stade et seront "immédiatement" arrêtées en cas de manquement à cette interdiction, selon la même source. Le gouvernement et la préfecture de police avaient annoncé un renforcement de la sécurité des événements sportifs et culturels dès le lendemain de l'attentat djihadiste qui a fait 22 morts à l'issue d'un concert dans la salle Arena à Manchester.