VIDÉO - Les Bleus battent facilement l'Arménie

  • A
  • A
VIDÉO - Les Bleus battent facilement l'Arménie
@ MAXPPP
Partagez sur :

SUCCÈS - L'équipe de France a parfaitement mené sa barque pour dominer l'Arménie à Erevan (3-0).

Brillants vainqueurs du Portugal, samedi soir, au Stade de France, les Bleus ont confirmé leurs bonnes dispositions actuelles en dominant l'Arménie, mardi, à Erevan (3-0). Les joueurs de Didier Deschamps ont rapidement mené au score grâce à un but de Loïc Rémy (7e). L'attaquant de Chelsea a profité d'un centre-tir fort devant le but d'André-Pierre Gignac pour tromper Roman Berezovsky du plat du pied droit. L'attaquant de Chelsea aurait même pu signer un doublé mais sa frappe croisée est allée s'écraser sur le montant gauche du but arménien (37e).

Rémy ouvre le score pour les Bleus en Arménie :

Impliqué sur l'ouverture du score, Gignac, meilleur buteur de Ligue 1 avec l'OM, a inscrit le but du 2-0 sur penalty, à la 55e minute, après une faute sur Paul Pogba, déséquilibré après une série de dribbles dans la surface. Ce but est le premier pour Gignac avec les Bleus depuis cinq ans (France-Autriche (3-1) en octobre 2009, en qualifications à la Coupe du monde 2010).

Gignac marque sur penalty :

Enfin, Gignac, brillant pour son retour en tant que titulaire avec les Bleus - il ne l'avait plus été depuis un France-Afrique du Sud (1-2) de triste mémoire lors du Mondial 2010 -, a mis Antoine Griezmann sur orbite pour le 3-0 à la 85e minute de jeu. L'attaquant de l'Atlético Madrid s'est débarrassé de Gevorg Kasparov d'un joli double contact.

Griezmann clôt la marque face à l'Arménie :

Titulaire dans le but français pour la deuxième fois de rang, Steve Mandanda n'a pas eu à s'employer outre-mesure face à une équipe d'Arménie courageuse mais limitée. Les Bleus, lancés dans une longue série de matches amicaux avant l'Euro 2016 qui se déroulera dans l'Hexagone, recevront l'Albanie, le 14 novembre, à Rennes, puis la Suède, le 18 novembre, à Marseille.

>> LIRE AUSSI : Bleus : non, il n'y a pas que Pogba et Varane