Varane offre la victoire aux Bleus

  • A
  • A
Varane offre la victoire aux Bleus
@ AFP
Partagez sur :

AU FORCEPS - L'équipe de France a achevé son année civile par une victoire face à la Suède, à Marseille (1-0).

Raphaël Varane n'est pas près d'oublier ce 15 novembre 2014. Le défenseur central du Real Madrid, qui fêtait sa 17e sélection avec les Bleus contre la Suède, mardi soir, au stade-Vélodrome, portait pour la première fois le brassard de capitaine. Le jeune prodige tricolore, formé au RC Lens, y a ajouté son premier but, inscrit de la tête sur un corner venu de la gauche d'Antoine Griezmann (83e). Deux minutes plus tard, son coéquipier au Real Madrid, Karim Benzema, a eu l'occasion de corser l'addition sur penalty mais son tir est passé au-dessus de la barre transversale d'Andreas Isaksson. "C'est une belle soirée, j'ai réussi à mettre ce but, ça fait quelques matches que je réussissais à être présent sur les coups de pied arrêtés offensifs", a commenté Varane sur Canal+ Sport. "J'arrive lancé au premier poteau. J'ai fait un petit signe à Antoine pour qu'il la mette au premier poteau."

Varane inscrit le seul but de la partie :



France - Suède : 1-0, le résumé vidéo / France...par ffftv
André-Pierre Gignac (960x640)

© REUTERS

Un petit coin d'OM. Comme vendredi face à l'Albanie, les joueurs de Didier Deschamps, de retour au Vélodrome après son passage sur le banc de l'OM, ont montré de la bonne volonté mais ont manqué d'efficacité dans le dernier geste. Disposée en 4-2-3-1 au coup d'envoi, avec un trio offensif Valbuena-Payet-Griezmann placé derrière Gignac, l'équipe de France s'est créée plusieurs situations chaudes, mais la volée de Layvin Kurzawa (11e) et la reprise de Griezmann (36e), très remuants tous les deux, n'ont pas fait mouche. Présents en force dans le onze de départ - Mandanda, Payet et Gignac -, les "Marseillais" ont eu quelques occasions de se mettre en valeur. Mandanda a stoppé une frappe en pivot d'Isaac Thelin, remplaçant de Zlatan Ibrahimovic (42e).

"APG", lui, a vu son tir repoussé de la jambe par un excellent Andreas Isaksson peu après la reprise (48e). De retour au Vélodome, Valbuena, désormais au Dynamo Moscou, s'est démené jusqu'à son remplacement à la 68e par Alexandre Lacazette. Il s'est notamment fendu d'un joli ciseau retourné (31e). "On a eu beaucoup d'occasions, de situations même si on a eu un début de deuxième mi-temps un peu plus difficile", a reconnu Didier Deschamps à chaud, au micro de TF1. "C'est bien de terminer cette année 2014 par une victoire." C'est la 11e victoire des Bleus en 2014, en 16 matches. Ils n'auront connu la défaite qu'à une seule reprise, en quarts de finale de la Coupe du monde, face à l'Allemagne (1-0).



Silence et sifflets. Ce dernier match de l'année civile s'est déroulé dans une drôle d'ambiance. Est-ce l'absence de Zlatan Ibrahimovic, la star du rival parisien, ou bien le placement en garde à vue des trois derniers présidents de l'OM, toujours est-il que le public marseillais a été particulièrement atone durant toute la rencontre.

>> LIRE AUSSI : Bouchet : "un coup dur porté à l'OM"

Enfin, pas tout à fait toute la rencontre, puisque le stade s'est réveillé à la 78e minute de jeu pour siffler copieusement l'entrée en jeu du défenseur parisien Lucas Digne, hué par la suite à chaque toucher de balle. Ce qui ne l'a pas empêché de réaliser une bonne entrée et d'obtenir le corner qui a permis à la France de réussir sa sortie...