Valenciennes : Borloo redevient président

  • A
  • A
Valenciennes : Borloo redevient président
Jean-Louis Borloo est de retour aux manettes du VAFC.@ REUTERS
Partagez sur :

RETOUR AUX SOURCES - Jean-Louis Borloo devient le nouveau président du VAFC, après avoir sauvé le club de la liquidation.

Déjà président durant 5 ans. C'est un retour à ses premières amours. Jean-Louis Borloo accède à nouveau à la présidence du club de football de Valenciennes. L'ancien président du VAFC, Jean-Raymond Legrand, a expliqué vendredi que l'ancien président de l'UDI allait prendre les rênes du VAFC : "J'ai démissionné hier soir car je voulais que ce soit Jean-Louis (Borloo) le président du club". Retiré de la vie politique, l'ancien ministre avait déjà été à la tête de Valenciennes entre 1986 et 1991.

LIRE AUSSI - Borloo sauve le club de football de Valenciennes

"Je ne pouvais pas rester comme ça". "Ce n'est pas une nouvelle aventure, c'est ma vie, mon club, le club de la ville de mon coeur", a expliqué Jean-Louis Borloo sur Europe 1. "Je ne pouvais pas rester comme ça sans tenter l'impossible. Il y a dix jours, je me suis réveillé à 2 heures du matin : je voyais ce stade magnifique devenir une friche urbaine. Je me suis dit 'c'est pas possible, c'est un cauchemar'. Je n'ai pas dormi, j'ai commencé à réfléchir, à imaginer qui je pouvais contacter, qui pouvait venir au sauvetage. Ce n'est pas parce que je ne suis plus député qu'il ne pouvait pas compter sur moi", a-t-il ajouté pour justifier son implication.

LIRE AUSSI - Valenciennes rétrogradé en National par la DNCG

"Je dois me ménager". Mais Jean-Louis Borloo a déclaré vendredi qu'il ne serait "qu'une caution" pour le club nordiste. L'ancien ministre a également indiqué qu'il ne serait pas "un président opérationnel. Je suis fatigué, je dois me ménager. J'ai embarqué avec tout le monde, je reste pour être le garant de la bonne tenue des opérations. A quelle place, je ne sais pas". Jean-Louis Borloo a également été maire de Valenciennes entre 1989 et 2002.

Plus de 500 000 euros investis. Selon la Voix du Nord, Jean-Louis Borloo a investi 500 000 euros pour éviter le dépôt de bilan au club de son cœur. Lui et quatre autres investisseurs ont réuni en tout 2,6 millions d'euros pour renflouer Valenciennes, placé en redressement judiciaire en juin. Mais la DNCG, le gendarme financier du football français, a annoncé vendredi que le VAFC est finalement réintégré en Ligue 2. Initialement rétrogradé en National, la troisième division, le club nordiste a donc réussi à sauver sa place en deuxième division.