Un joueur de foot suspendu 70 matches pour un coup de tête

  • A
  • A
Un joueur de foot suspendu 70 matches pour un coup de tête
@ REUTERS
Partagez sur :

RECORD - Pour un coup de tête sur l’arbitre lors d'un match de 5e division en Autriche, Ismail Gundüz a également été exclu de son club.

L’INFO. Il n’y a pas que Brandao ou Zidane qui mettent des coups de tête dans le football. Ismail Gundüz, milieu de terrain du SK Rum, en cinquième division autrichienne, a écopé d'une suspension record de 70 matches pour avoir volontairement blessé un arbitre d'un coup de tête, a-t-on appris jeudi auprès de la Fédération tyrolienne. "La suspension de 70 matches est sans précédent à notre connaissance, mais elle nous apparaît proportionnée à la gravité des faits", a expliqué le porte-parole de la Fédération, Horst Scherl.

>> LIRE AUSSI - La statue du coup de tête de Zidane chez François Pinault

Arbitre hospitalisé. L'incident s'est produit samedi 30 août, lors du match entre le SPG Innsbruck West et le SK Rum, en CFA2 autrichienne (5e div.), au Tyrol. Sur le point de prendre un second carton jaune, synonyme d'exclusion, à la 86e minute, alors que son équipe était menée 3-2, le milieu du SK Rum Ismail Gundüz s'était précipité sur l'arbitre, lui assénant un violent coup de tête. "L'arbitre a dû être hospitalisé, la lèvre explosée, et le match a été interrompu", a précisé M. Scherl.

Exclu par son club. "La commission de discipline a décidé d'une suspension de 70 matches, toutes les parties, à l'exception du joueur qui conteste les faits, ayant conclu à l'aspect intentionnel du geste", a-t-il souligné. Le joueur de 26 ans a en outre été exclu par son club, qui n'a, de son côté, écopé que d'une amende de 257 euros. "Nous avons fait des recherches et la plus forte sanction que nous avons trouvée portait sur 46 matches, en Bavière. Mais la sanction aurait pu être plus lourde : selon nos statuts, le joueur encourait jusqu'à 108 matches de suspension", a relevé le porte-parole.

>> LIRE AUSSI - Coup de tête sur Thiago Motta : Brandao sera jugé en novembre

Plus fort que Suarez. Fin juin, lors du Mondial-2014 au Brésil, l'attaquant uruguayen Luis Suarez avait été condamné à 9 matches de suspension en sélection et à quatre mois d'interdiction de toute activité liée au foot pour avoir mordu un adversaire. Le Tribunal arbitral du sport l'a depuis autorisé à reprendre l'entraînement avec le FC Barcelone, son nouveau club.