Thuram en justice pour publicité frauduleuse

  • A
  • A
Thuram en justice pour publicité frauduleuse
@ DR
Partagez sur :

MAUVAISE PUBLICITÉ - Lilian Thuram aurait reçu de l'argent dans le cadre de faux contrats publicitaires.

Plusieurs anciens joueurs de Parme, dont le Français Lilian Thuram, seront convoqués devant la justice pour avoir perçu de l'argent dans le cadre de faux contrats publicitaires pour la Parmalat, propriétaire du club. Le procureur de Parme Paola Dal Monte a demandé le renvoi devant la justice de plusieurs ex-stars du club, qui a gagné trois coupes d'Europe dans les années 1990, pour "banqueroute frauduleuse involontaire". Il s'agit du filon Parme AC football du gigantesque procès de la faillite frauduleuse du géant de l'agro-alimentaire Parmalat.

"Je n'ai jamais signé de contrat avec Parmalat"

Avec Lilian Thuram se trouvent les Argentins Juan Sebastian Veron et Hernan Crespo, le Bulgare Hristo Stoitchkov, la Colombien Faustino Asprilla, le Suédois Thomas Brolin et des Italiens comme Enrico Chiesa et Dino Baggio. En tout, près de 10 millions d'euros seraient sortis des caisses de la Parmalat en faveur notamment des joueurs, de 1992 à 2003, pour des faux contrats publicitaires. Ce stratagème aurait permis à Calisto Tanzi, le patron de la Parmalat et du club, de verser des compléments de salaires fictifs à ses stars.

Lorsque l'enquête avait été révélée au public, le 2 mars 2012, Thuram avait trouvé l'affaire "surprenante, surréaliste". "Je n'ai jamais fait de publicité pour Parmalat, et je n'ai jamais signé de contrat publicitaire non plus avec Parmalat. Ce sera facilement vérifiable", avait précisé le joueur Français.