Thiriez : "la Ligue, ce n'est pas le Far West"

  • A
  • A
Thiriez : "la Ligue, ce n'est pas le Far West"
Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, a défendu son institution, vendredi, sur Europe 1.
Partagez sur :

LIGNE DE DÉFENSE - Le président de la LFP est revenu vendredi matin sur l'affaire Luzenac.

Égratigné à plusieurs reprises par Fabien Barthez, directeur général du club de Luzenac ("Il -Frédéric Thiriez- emploie souvent le mot "je". Ce n'est pas sain. Depuis quelques temps, le football français n'est pas propre"), le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, s'est défendu vendredi au micro d'Europe 1 d'être intervenu de quelque façon que ce soit en défaveur du club ariégeois. "J'ai été choqué par cette déclaration", a-t-il admis. "Personnellement, j'aime bien Fabien Barthez, mais je pense qu'il se trompe complétement de cible. Il s'en prend à la Ligue mais les décisions qui ont été prises jusqu'à présent, aucune n'a été prise par la Ligue, j'insiste. Elles ont été prises par la DNCG, puis la DNCG d'appel à la Fédération puis par le Comité olympique et sportif (CNOSF)."

C'est pourtant bien la LFP qui doit valider ou non vendredi matin l'accession du Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), deuxième du championnat de National la saison dernière. Mais son président a refusé de donner un indice sur la décision à venir. "Rien n'est joué tant qu'une décision n'a pas été prise", a-t-il insisté. "La Ligue, ce n'est pas le Far West. C'est une organisation prévue par la loi, légitime et démocratique."

>> LIRE AUSSI : Luzenac un peu plus près de Ligue 2