Sept clubs remettent en cause l'accord LFP-Monaco

  • A
  • A
Sept clubs remettent en cause l'accord LFP-Monaco
Sept clubs de Ligue 1 contestent l'accord trouvé par l'AS Monaco avec la LFP.@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le PSG et l'OM figurent parmi les clubs qui contestent les mesures de la Ligue.

L'accord trouvé entre la Ligue de football professionnel (LFP) et l'AS Monaco ne passent pas. Le 24 janvier dernier, les deux parties ont annoncé un "gentlemen's agreement" sur la domiciliation du club : contre une somme forfaitaire de 50 millions d'euros, le club de la Principauté était dispensé d'installer son siège social en France et d'être ainsi assujetti aux mêmes impôts que les autres pensionnaires de Ligue 1. Aujourd'hui, sept clubs de l'élite - Caen, Lorient, Marseille, Montpellier, Lille et le PSG -, contestent cet accord, selon LePoint.fr.

"Les dirigeants de clubs professionnels soussignés ont décidé d'engager ensemble une action contentieuse contre ce qui apparaît comme un arrangement précipité, peu transparent et insuffisants, afin de faire annuler la transaction intervenue", détaille la missive, adressée aux autres clubs et in fin destinée à la LFP, et dont le site s'est procurée un exemplaire.  "Les clubs doivent être en mesure de concourir sans que des distorsions sociales ou fiscales ne viennent fausser le jeu de la compétition." Les sept clubs contestent notamment l'aspect forfaitaire de l'accord et émettent l'idée d'un aménagement annuel.

sur le même sujet, sujet,

RÈGLEMENT A L'AMIABLE - Monaco règle un chèque de 50 millions à la Ligue