PSG : Beckham, "le coup de show"

  • A
  • A
PSG : Beckham, "le coup de show"
@ REUTERS
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - Un an après une première Une annonçant son arrivée, L'Equipe récidive.

Le 21 décembre 2011, L'Equipe annonçait à sa Une "Le voilà". Treize mois plus tard, alors que le transfert de David Beckham est enfin effectif au PSG, le quotidien sportif a décidé de ne pas jouer la carte de l'ironie et de titrer plus sobrement "un joli coup de show" à sa Une et très joliment "Paris, le plein d'épices" dans ses pages intérieures, en référence au surnom de Beckham, le "Spice boy". De son côté, le quotidien Le Parisien titre "Paris s'offre un cadeau royal", allusion à la proximité de "Becks" avec la famille royale, lui qui était présent au mariage du prince héritier William et de Kate Middleton en avril 2011.

Beckham dans L'Equipe (930x620)

© L'Equipe

Partout, les mêmes mots reviennent. Fort de ce transfert (de cinq mois seulement), le PSG entre dans "une nouvelle dimension", voire dans "une autre galaxie" avec un joueur qui a fait partie de l'équipe des "Galactiques" avec Zidane ou Ronaldo au milieu des années 2000. Libération, aussi, évoque l'arrivée de Beckham, avec un double jeu de mots : "Beckham, marque des princes". Avec l'ancien capitaine de Manchester United, les propriétaires qatariens du PSG s'offrent en effet une visibilité incomparable à travers le monde.

Beckham en Une des Echos (930x620)

© Les Echos

La Ligue 1, aussi, devrait bénéficier de l'arrivée de Beckham et ils sont plusieurs quotidiens régionaux à attendre déjà impatiemment l'arrivée "en ville" de la star. C'est le cas notamment de L'Union/L'Ardennais qui a déjà coché sur son agenda le week-end du 1er au 3 mars, où Reims recevra le PSG. Les quotidiens économiques ne sont pas insensibles, non plus, à l'arrivée de "Becks". Les Echos précise ainsi qu'avec Beckham, le PSG a "recruté bien plus qu'un joueur de foot". Mais, pour le quotidien, ce transfert ne doit pas masquer une cruelle réalité : "la France n'est qu'un nain sur la scène du foot business".

Natacha Polony revient sur l'arrivée de Beckham (à 3'40") :