Messi n'en a pas terminé avec le fisc espagnol

  • A
  • A
Messi n'en a pas terminé avec le fisc espagnol
La star argentine du Barça et son père Jorge sont accusés d'avoir contourné le fisc espagnol en percevant des revenus tirés de droits à l'image via des sociétés basées dans des paradis fiscaux entre 2006 et 2009.@ REUTERS
Partagez sur :

La justice demande la poursuite de l'enquête sur la star argentine et son père, soupçonnés de fraude fiscal.

Un tribunal espagnol a rejeté lundi la décision du parquet de Barcelone de classer sans suite l'enquête sur les soupçons de fraude fiscale visant Lionel Messi et a demandé la poursuite de l'instruction. La star argentine du Barça et son père Jorge sont accusés d'avoir contourné le fisc espagnol en percevant des revenus tirés de droits à l'image via des sociétés basées dans des paradis fiscaux entre 2006 et 2009.

>> LIRE AUSSI - L'affaire Messi en questions

Le joueur et son père ont toujours nié. Fin juin, le parquet de Barcelone, région où est domicilié le joueur et où est instruit le dossier, s'était prononcé pour le classement de l'affaire, estimant "assurément crédible" le fait que le sportif ignorait la gestion de ses revenus qui était assurée par son père, selon un document cité par la presse.

>> LIRE AUSSI - Messi, premier contribuable espagnol

Ce n'est donc pas l'avis de la justice espagnole qui estime que Messi "pourrait avoir eu connaissance (de la fraude fiscale) et y avoir consenti", ce qui justifie la poursuite de l'instruction. Le "génie" Messi, désigné Ballon d'Or du Mondial au Brésil, est passé en un an de la dixième à la quatrième place des sportifs les plus riches du monde, selon le classement publié en juin par le magazine Forbes, qui lui attribue un salaire annuel de 64,7 millions de dollars (47,28 millions d'euros).

>> LIRE AUSSI - Messi touche 35 millions par an