Ligue des champions : Manchester peut y croire

  • A
  • A
Ligue des champions : Manchester peut y croire
@ REUTERS
Partagez sur :

CHAMPION À RÉACTION - Les Reds ont conservé leurs chances de qualification après leur match nul (1-1) contre le Bayern.

Le Bayern Munich, grand favori de la Ligue des champions, a maintenu intactes ses chances de qualification pour le dernier carré de la compétition, mardi, en ramenant un match nul de son déplacement sur la pelouse de Manchester United, en quarts de finale aller (1-1).

Les Bavarois, ultra-dominateurs en première période, se sont fait surprendre sur un corner conclu par la tête gagnante de Nemanja Vidic (58e). Mais, moins de dix minutes plus tard, Bastian Schweinsteiger a égalisé pour le tout récent champion d'Allemagne après un magnifique mouvement collectif initié sur la droite par l'inévitable Arjen Robben. Buteur, Schweinsteiger a été exclu à la dernière minute du temps réglementaire après un tacle sur Wayne Rooney.

Robben, le détonateur. Au moment des remises de prix, on parle rarement de lui. Et pourtant. Décisif l'an dernier en finale, Robben a été le Bavarois le plus percutant mercredi soir, bien plus que son pendant côté gauche, Franck Ribéry, discret. Le Néerlandais a été de toutes les occasions du Bayern, avec notamment plusieurs frappes qui ont mis à contribution David de Gea (31e) ou frôlé ses montants (78e). 

Bayern, domination stérile. Pendant un moment, on a cru assister à un match de Coupe de France tant la domination du Bayern a été écrasante. A l'arrivée, les chiffres sont presque aberrants pour ce niveau de compétition : les Bavarois ont tenu le ballon 70% du temps et ont réalisé 701 passes quand leurs adversaires n'en ont réussi que 174. Et pourtant, à l'arrivée, le score est bien de 1-1.

Le raté de Welbeck. Manchester United aurait pu mener plus tôt dans la partie si Danny Welbeck, malheureux en début de match sur un but refusé pour un pied haut (3e), n'avait pas joué une contre-attaque avec tant de désinvolture (40e). Seul face à Manuel Neuer, il a tenté un petit lob que le portier allemand a pu détourner sans souci. Il faudra faire bien mieux, mercredi prochain, pour espérer faire vaciller le Bayern.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

MISE EN DANGER - Le Barça devra cravacher