Ligue 1 : le PSG se remet à l'endroit

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG se remet à l'endroit
@ REUTERS
Partagez sur :

FIN DE (MAUVAISE) SÉRIE - Après trois matches nuls, le PSG s'est imposé 2-0 sur la pelouse de Caen.

Les Brésiliens à la fête. Le malaise, l'état d'urgence : tout ça, c'est fini (en tout cas, pour l'instant). Le PSG a mis fin à une série de trois matches nuls consécutifs toutes compétitions confondues en l'emportant mercredi soir à Caen (2-0). Les Parisiens ont ouvert le score par Lucas, auteur d'un but splendide après avoir effacé deux défenseurs caennais.

Contrairement aux trois dernières rencontres, où ils avaient mené avant d'être rejoints au score, les joueurs de Laurent Blanc ont cette fois réussi à tenir le score, après s'être mis à l'abri grâce à une tête gagnante de Marquinhos sur corner (56e). Tancés par Jérémy Ménez dans un entretien paru mercredi dans l'hebdomadaire France Football, les Brésiliens du PSG ont remis le club de la capitale sur les rails.

Lucas réalise un festival sur le premier but :

Cavani inefficace, Lavezzi blessé. Pour autant, tout n'a pas été rose pour les Rouge et Bleu. Titularisé à la pointe de l'attaque en remplacement de Zlatan Ibrahimovic, blessé, Edinson Cavani n'a pas réussi à trouver le chemin des filets. L'Uruguayen, plein de bonne volonté, a plusieurs fois manqué de précision devant le but, à l'image de cette frappe non cadrée juste avant la pause, alors qu'il s'était débarrassé de son adversaire direct avec un crochet derrière la jambe d'appui. Mais la soirée de "Cava", victime d'un coup de pied à une main, a été bien meilleure que celle d'Ezequiel Lavezzi. L'Argentin a en effet été contraint de céder sa place dès la 9e minute de jeu après s'être blessé sur... une talonnade. Soit exactement dans les mêmes circonstances que Thiago Silva, en août dernier, à Naples. "El Pocho" paie lui aussi peut-être une Coupe du monde éprouvante : victime d'une blessure aux ischio-jambiers, il sera absent entre 3 à 6 semaines.

Lavezzi avec Cavani (1280x640)

© REUTERS

Des occasions concédées, le 4-2-3-1 à l'essai. Comme face à l'Ajax et contre Lyon, le PSG a été moins dominateur en première mi-temps qu'en seconde. Salvatore Sirigu, déjà sollicité par le Béninois Jordan Adéoti sur une superbe frappe à la 36e minute, s'est ensuite bien détendu sur un tir d'Hervé Bazile (53e), avant de détourner un ciseau acrobatique de Mathieu Duhamel (76e), qui, plus tôt dans la partie, avait manqué une tête de près (48e). "Le plus important était de gagner aujourd'hui (mercredi). l'équipe a fait un très bon match", a convenu Javier Pastore au micro de BeIN Sports.

>> LIRE AUSSI : Argentine : Pastore, le retour

Titulaire surprise à la place de Blaise Matuidi, l'Argentin a été très bon dans un rôle de milieu de terrain offensif. Blanc avait en effet apporté un peu de nouveauté tactique en faisant évoluer son traditionnel 4-3-3 en 4-2-3-1 avec les seuls Yohan Cabaye et Thiago Motta à la récupération du ballon. "Nous avons encore des choses à améliorer mais le plus important, c'était de gagner et de rapporter les trois points aujourd'hui." Grâce à ces succès - le premier à l'extérieur cette saison -, le PSG s'installe provisoirement à la 2e place du classement derrière l'OM et avant le Saint-Etienne-Bordeaux de jeudi soir.

>> LIRE AUSSI : Le PSG mise aussi sur l'Inde

>> LIRE AUSSI : Ligue 1 : l'OL décolle