Les Bleus tenus en échec par l'Albanie

  • A
  • A
Les Bleus tenus en échec par l'Albanie
@ REUTERS
Partagez sur :

COMBAT - L'équipe de France a dû batailler pour décrocher le match nul face à l'Albanie, vendredi soir.

Un mois jour pour jour après leur victoire en Arménie (3-0), les Bleus ont concédé le match nul, vendredi soir, à Rennes, en match amical, face à l'Albanie (1-1). Menés au score après un but magnifique de Mergim Mavraj suite à un corner (40e), les joueurs de Didier Deschamps ont égalisé à la 73e minute grâce à Antoine Griezmann, idéalement servi par Christophe Jallet dans l'espace. Entré un petit quart d'heure plus tôt, le joueur de l'Atlético Madrid a réussi un magnifique tour de passe-passe avant d'aligner le gardien albanais sur son côté gauche.

Griezmann égalise pour les Bleus :

Dans l'ensemble, les Bleus ont réussi une performance mitigée, plutôt bonne sur le fond, avec de bonnes intentions, mais parfois brouillonne sur la forme, avec notamment un Karim Benzema qui a joué tout le match et manqué plusieurs occasions nettes. Vainqueur du Portugal (1-0) en ouverture des éliminatoires de l'Euro 2016, l'Albanie, elle, a confirmé qu'elle était bien une nation émergente du football continental.

Un 4-4-2 qui ne tourne pas rond. Puisque le score dans ce genre de match n'a finalement pas une si grande importance, il nous faut revenir sur le contenu de la rencontre, que les Bleus ont débuté dans une formation en 4-4-2, avec un milieu en losange. Ce système, dans lequel Mathieu Valbuena n'a pas ménagé sa peine, n'a guère porté ses fruits, Alexandre Lacazette, guère inspiré, et Karim Benzema, maladroit (32e), ne parvenant pas à bonifier les quelques ballons exploitables. Repassée en 4-3-3, l'équipe de France a finalement été la plus efficace en 4-2-3-1 avec l'entrée d'un Griezmann remuant. "il y a eu des choses moins bonnes, des choses bonnes aussi", a réagi Didier Deschamps à chaud au micro de TF1. "L'Albanie n'est plus une petite nation mais c'est quand même une contre-performance de faire match nul. Il y avait un système nouveau, des absents, mais on doit pouvoir conserver notre bonne dynamique."

Mavraj ouvre le score pour l'Albanie :

Contre-performance peut-être, mais la France n'est pas passée loin de la défaite. Le capitaine de l'Albanie, l'ancien Parisien et Marseillais Lorik Cana, a envoyé un coup de tête sur la barre dès la 2e minute et les Albanais ont mis Hugo Lloris à contribution à plusieurs reprises. Après le but de la tête de Mavraj, qui a pris de vitesse Paul Pogba, c'est Elseid Hisaj qui a inquiété le gardien de Tottenham d'une frappe puissante au premier poteau (68e). Mais le capitaine des Bleus a eu la main gauche très ferme pour dégager en corner et maintenir les Bleus à flots...

La performance de Lloris a captivé sa petite fille... :





Waiting & watching daddy #nationalteam #longweek #family #missingdaddy



Une photo publiée par Llorismarine (@llorismarine_) on 

A la différence de Lloris, ses défenseurs Mapou Yanga-Mbiwa, fébrile, et, à un degré moindre, Christophe Jallet, passeur décisif mais battu en vivacité sur le but albanais, ont souffert. Les Bleus, qui n'ont toujours perdu qu'une seule fois en 2014, en quarts de finale de la Coupe du monde, face à l'Allemagne, affronteront la Suède, mardi, à Marseille.

>> LIRE AUSSI : Dans les pas d'Ibrahimovic le Suédois