Lens : grosse manifestation attendue samedi

  • A
  • A
Lens : grosse manifestation attendue samedi
@ MAXPPP
Partagez sur :

CONTESTATION - Près de 12.000 supporters devraient manifester contre le maintien en Ligue 2 du club qui avait acquis sa montée en L1.

"Monter au créneau pour sauver notre club."Les supporters lensois goûtent modérément ce qui arrive à leur club. Mardi, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a décidé en appel de maintenir sa décision de première instance d'interdire au RC Lens, promu sportivement, de monter en Ligue 1.

La raison : des garanties financières insuffisantes. L'actionnaire majoritaire du club, le milliardaire azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, n'a pas apporté les 10 millions d'euros attendus. Et ne communique plus depuis. Mécontents de ne pas être entendus - et de ne rien entendre -, les supporters des Sang et or vont participer à une grande manifestation dans les rues de Lens, samedi. Celle-ci a été validée par la préfecture. "Nous avons bien l'intention de monter au créneau pour sauver notre club, il faut arrêter de prendre les supporters pour des cons", a expliqué Guillaume Kaznowski, organisateur de ce rassemblement, via la page Facebook "Kop Tony Marek".

Panneau de Lens (930x1240)

© Facebook "Kop Tony Marek"

Départ du stade Bollaert. "Vous, c'est le pognon, nous, c'est notre passion" : tels sont les slogans que l'on devrait retrouver dans le cortège. "Nous avons eu l'accord de la sous-préfecture, mais elle a préféré que la manifestation se passe dans le centre-ville par peur de débordements", a précisé Guillaume Kaznowski.

Le cortège partira à 11h00 du parking du stade Bollaert puis remontera le boulevard Basly, l'artère principale du centre-ville, pour rejoindre la mairie de Lens. Le président du RCL, Gervais Martel, a fait appel de la décision de la DNCG auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Mardi soir, il s'est dit "extrêmement confiant" sur le fait que Lens évolue la saison prochaine en Ligue 1.

>> LIRE AUSSI : RC Lens : Kombouaré hausse le ton