Le PSG se qualifie sans problème

  • A
  • A
Le PSG se qualifie sans problème
Les joueurs de Laurent Blanc ont fait le métier en l'emportant 2-1 grâce à des buts du Brésilien Marquinhos (13e) et de l'Argentin Ezequiel Lavezzi (53e).@ MAXPPP
Partagez sur :

CONFIRMATION - Le club de la capitale a éliminé sans difficulté les Allemands de Leverkusen.

Deux matches, deux victoires. Il n'y avait guère de suspense : vainqueur 4-0 du match aller, il y a quinze jours, sur la pelouse du Bayer Leverkusen, le PSG avait déjà quasiment validé son billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Mercredi soir, les joueurs de Laurent Blanc ont fait le métier en l'emportant 2-1 grâce à des buts du Brésilien Marquinhos (13e) et de l'Argentin Ezequiel Lavezzi (53e). Les Parisiens avaient rapidement concédé l'ouverture du score, par Sidney Sam, de la tête (6e), mais ont ensuite repris leurs esprits pour dominer une équipe allemande plus valeureuse qu'à l'aller.

Lavezzi inscrit le but de la victoire du PSG :

 

Trois milieux, trois changements. Pour cette rencontre européenne un peu particulière, Laurent Blanc avait décidé de laisser plusieurs titulaires au repos, dont l'intégralité de son milieu de terrain : Thiago Motta, Blaise Matuidi et Marco Verratti. Leurs remplaçants - Yohan Cabaye, Adrien Rabiot et Javier Pastore - n'ont pas offert le même rendement même si le premier nommé a plutôt séduit dans son rôle devant la défense et qu'il a délivré une passe décisive. Sortis en cours de match, Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani n'ont pas marqué. Le Suédois a touché la barre transversale sur un petit piqué (18e) tandis que l'Uruguayen a manqué un duel devant le gardien allemand. 





Lavezzi et Sirigu, les satisfactions. Double buteur samedi dernier à Bastia, Ezequiel Lavezzi a prouvé son retour en forme. L'ancien ailier de Naples a habilement repris un centre en retrait de Lucas Digne pour donner l'avantage au PSG au retour des vestiaires (53e). Un autre joueur parisien s'est mis en évidence : Salvatore Sirigu. Le portier italien du PSG a détourné un penalty de Simon Rolfes et a signé plusieurs interventions décisives. A partir de l'exclusion, sévère, du milieu de terrain du Bayer Emre Can (68e), le match a été beaucoup moins intéressant, et les entrants Lucas et Jérémy Ménez n'ont guère brillé.


En attendant le tirage. Qualifié pour la deuxième année consécutive pour les quarts de finale de la compétition, le PSG peut désormais attendre avec sérénité le tirage au sort, qui aura lieu le vendredi 21 mars. Interrogé par Canal+, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, ne privilégie aucun nom. "Il y a sept clubs qui sont forts", a-t-il souri. Le Bayern Munich, l'Atlético Madrid et le FC Barcelone sont déjà qualifiés, le Real l'est officieusement, le Borussia Dortmund pratiquement. Il reste deux rencontres indécises : Manchester United-Olympiakos Le Pirée (0-2 à l'aller) et Chelsea-Galatasaray (1-1 à l'aller).

sur le même sujet, sujet,

TOP CHEF - "Zlatan" fait sa loi dans les cuisines du PSG

BEAU GOSSE - Et le joueur le plus sexy de Ligue 1 est...

LE MATCH ALLER - Le PSG, un ton bien au-dessus