Coupe de la Ligue : le PSG en demi-finales

  • A
  • A
Coupe de la Ligue : le PSG en demi-finales
@ Philippe DESMAZES/AFP
Partagez sur :

SAUVEUR - Le PSG s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, mardi soir, à Saint-Etienne.

Trois jours après avoir coulé à Bastia (défaite 4-2), le PSG a décroché son billet pour le dernier carré de la Coupe de la Ligue en l'emportant sur la pelouse de Saint-Etienne (1-0). Le seul but de la rencontre a été inscrit par Zlatan Ibrahimovic à la 72e minute de jeu d'une reprise... de la poitrine. Ce nouveau but d'anthologie du Suédois (qui avait déjà marqué de cette façon à Lorient lors de la 38e journée de la saison 2012-13) a été suivi d'une interruption d'une dizaine de minutes. L'arbitre de la rencontre, Saïd Ennjimi, a (justement) décidé de protéger ses deux assistants, de touche et de surface, victimes de jets de projectile de supporters mécontents de la décision d'accorder le but. Or, les ralentis montrent que la balle a nettement franchi la ligne avant que Stéphane Ruffier n'intervienne pour sortir le ballon.

L'arrêt décisif de Douchez. Ce quart de finale, remake de celui de 2013 remporté par l'ASSE aux tirs au but, fut une histoire de parades, l'une intervenue trop tard et l'autre au bon moment. A trois minutes de la fin du temps réglementaire, Nicolas Douchez, qui gardait le but parisien pour la troisième fois de suite (Salvatore Sirigu devrait faire son retour dimanche, en Ligue 1, contre Evian Thonon-Gaillard), a en effet sortie une tête plongeante de Ricky van Wolfswinkel qui filait dans son but. "C'est toujours difficile de gagner contre Saint-Etienne, c'est une des meilleures équipes du championnat", a convenu sur France 2 l'ancien portier rennais, chaudement félicité par ses coéquipiers après sa manchette. "On s'est tous battus pour maintenir le score et ne pas prendre de but." Plus tôt dans la rencontre, Douchez avait été suppléé par Marco Verratti, qui avait sorti une tête de Bayal Sall sur sa ligne (31e) puis avait profité de la maladresse de Benjamin Corgnet qui, à la limite du hors-jeu, avait dévissé sa frappe (61e).

Avant de trouver l'ouverture par Ibrahimovic, le PSG ne s'est guère montré dangereux, en dehors d'une incursion dans la surface du Brésilien Lucas (66e), décisif six minutes plus tard sur son centre pour "Ibra". Titularisé sur le côté gauche, Javier Pastore a eu un rendement moins évident, même s'il a signé plusieurs geste de grande classe. Dans l'ensemble, le PSG a fait preuve de beaucoup d'implication et n'a pas donné son reste dans un match très physique, comme c'est toujours le cas face aux Verts. Malgré les turbulences du mois écoulé avec trois défaites en six matches, le PSG, toujours convalescent, reste en course dans les quatre compétitions dans lesquelles il est engagé et connaîtra mercredi soir son adversaire en demi-finales de cette Coupe de la Ligue dont il est le tenant du titre.

>> LIRE AUSSI : Coupe de France : un choc PSG-Bordeaux en 16es