Ginola, étonnant candidat à la présidence de la Fifa

  • A
  • A
Ginola, étonnant candidat à la présidence de la Fifa
@ Kenzeo TRIBOUILLARD/AFP
Partagez sur :

SURPRISE - L'ancien joueur du PSG a fait officiellement son annonce sur Twitter, vendredi matin.

David Ginola a la bougeotte. Propulsé présentateur du football anglais sur Canal+ depuis le début de la saison, l'ancien international tricolore, âgé de 47 ans, a créé la surprise vendredi en officialisant sa candidature à la présidence de la Fifa, oui, la Fifa, l'organe de régulation du football mondial et l'un des plus puissants organismes dans le monde du sport.

Ginola officialise sa candidature à la présidence de la Fifa :

"Je suis David Ginola et je suis candidat à la présidence de la Fifa", annonce l'ancien joueur du PSG dans un court message vidéo en anglais. "Je me présente parce que, comme vous, j'aime le football. Que l'on soit sur le terrain ou dans les tribunes, on sait tous que le système Fifa ne marche pas. Le jeu doit changer. Mais je ne peux pas le changer seul. J'ai besoin que vous vous leviez et que vous le changiez avec moi. J'ai besoin de vous dans mon équipe. En rejoignant l'équipe Ginola, vous dites oui à une Fifa pour la démocratie, la transparence et l'égalité. Vous dites oui à une Fifa qui se préoccupe d'une chose : le football. Pour atteindre ce but, nous avons besoin du soutien de cinq fédérations ce qui me permettra de me présenter à l'élection du mois de mai."

Sponsorisé par un site de paris en ligne irlandais. En anglais toujours, Ginola a précisé sa pensée lors d'une conférence de presse en fin de matinée. "Ce qui est crucial, c'est le droit aux fans de football d'avoir leur mot à dire sur ceux qui les représentent au plus haut niveau du jeu", a-t-il insisté. Ginola a mis sa candidature sous le signe de la transparence : "il n'y a pas de place pour le doute dans le football. Si nous ne pouvons lever toute suspicion et tout doute dans le football, il ne peut pas être crédible. (...) Je n'ai jamais pensé que je pouvais gagner un match à moi tout seul. J'ai toujours su que j'avais besoin de mon équipe et maintenant, j'ai besoin de mon équipe." Et Ginola de lancer un appel aux dons pour soutenir son étonnante candidature à la présidence de la Fifa. Son premier soutien - et sponsor - est un bookmaker et site de paris en ligne irlandais, qui l'a remunéré à hauteur de 250.000 livres, soit un peu moins de 350.000 euros pour mener son entreprise. Ce sponsoring soulève quand même quelques doutes sur l'entreprise...

Soutenu par la fédération anglaise ? La candidature de Ginola, placé sous étendard - et en tout cas sponsor - irlandais (mais présent dans tout le Royaume-Uni) a de quoi surprendre. Pour la comprendre, peut-être faut-il rappeler la déception anglaise au moment de l'attribution de la Coupe du monde 2018. La fédération avait très mal vécu la nette victoire de la Russie. Ginola a-t-il été "missionné" pour "torpiller" la candidature à sa réélection de Sepp Blatter ? C'est une hypothèse crédible, mais cela reste reste une hypothèse. Une chose est acquise : l'entreprise qui parraine sa candidature, anglaise, va elle se faire une énorme publicité. Outre le dirigeant suisse, deux autres personnalités ont fait acte de candidature : le Français Jérôme Champagne et le Jordanien Ali bin Al-Hussein.

Aucune chance de succès. Compte-tenu de son manque d'expérience, Ginola n'a évidemment aucune chance d'accéder à la présidence de la Fifa. Mais, de par sa célébrité, il a peut-être moyen de jouer les trouble-fêtes lors de la prochaine élection. Il faudra d'abord pour cela qu'il puisse s'y présenter. Comme il l'a précisé lui-même, il lui faut de l'argent pour faire campagne et le soutien de cinq fédérations. Il lui faut justifier également d'une activité dans une association liée au football de deux ans sur les cinq dernières années. On imagine qu'''El magnifico" est au courant et qu'en cherchant bien, il va trouver...