Foot : violents affrontements en Pologne

  • A
  • A
Foot : violents affrontements en Pologne
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO - Le match entre le Legia Varsovie et Jagiellonia Bialystok a été interrompu à la pause.

Le match de la 24e journée du championnat de Pologne entre le Legia Varsovie et Jagiellonia Bialystok a été interrompu à la pause, dimanche, après qu'une bagarre a éclaté entre les supporters des deux clubs. Alors que le score était de 0-0 entre les deux équipes, un incident a opposé à la mi-temps les fans de Jagiellonia aux stewards de la Pepsi Arena de Varsovie. Certains supporters du Legia ont traversé une partie de tribune puis ont défoncé une porte avant d'entrer dans le "parcage" des visiteurs. Une bataille rangée a alors opposé les supporters les plus acharnés des deux équipes.

Des supporters du Legia Varsovie envahissent le "parcage" :

Ces images, filmées sans montage, montrent que les stewards n'ont pas pesé lourd face à la hargne des fans du Legia. Ce qui étonne aussi, c'est le temps qu'ont mis les forces de l'ordre à pénétrer dans ce coin de tribunes : près de dix minutes.

Les fans du Legia Varsovie : une réputation sulfureuse. Ce n'est pas la première fois cette saison que les supporters du Legia se mettent tristement en évidence. L'été dernier, le club avait fait l'objet d'une suspension de tribune pour des chants racistes entendus en Ligue des champions, contre le club gallois des New Saints FC. En guise de réponse, les supporters avaient réalisé un superbe tifo et allumé plusieurs dizaines de fumigènes lors de la réception du Steaua Bucarest, avec cette inscription : "UEFA, Ultra extreme fanatical atmosphere".

Les supporters du Legia narguent l'UEFA :



Très politisés, les ultras du Legia avaient également affiché en février dernier leur soutien aux nationalistes serbes avec une banderole disant : "le Kosovo, c'est la Serbie".

sur le même sujet, sujet,

VIOLENCES - Tunisie : un joueur touché à la tête par une pierre