Foot : scènes de violence en Birmanie

  • A
  • A
Foot : scènes de violence en Birmanie
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

JEUX DU SUD-EST - L'élimination par l'Indonésie a donné lieu à de violents incidents, lundi.

La police birmane a fait usage de canons à eau pour disperser des supporters de l'équipe nationale de football qui ont arraché des sièges et attaqué les forces de l'ordre après l'élimination de la Birmanie aux Jeux d'Asie du Sud-Est. La Birmanie, qui organisait ces jeux régionaux pour la première fois en 44 ans, a été sortie en phase de qualification par l'Indonésie (0-1), lundi soir, à Rangoun dans un stade de 50.000 personnes plein à craquer. Les violences ont éclaté à l'extérieur avant le coup de sifflet final et se sont poursuivies dans la soirée.

Les scènes de hooliganisme dans le football birman sont fréquentes. En août, des supporters avaient ravagé le terrain d'un stade flambant neuf dans la capitale Naypyidaw, où l'Indonésie jouera sa demi-finale. La défaite a été imputée à l'entraîneur sud-coréen, Park Seong-Hwa, immédiatement limogé, qui a reconnu qu'il n'avait pas conscience qu'une défaite éliminait la Birmanie (les deux équipes, qui ont terminé avec le même nombre de points, ont été départagé à la différence de buts particulière). En 2011, la Birmanie avait été interdite de phases qualificatives pour la Coupe du monde après un match nul à domicile contre Oman qui avait dû être interrompu lorsque les supporters locaux avaient attaqué les visiteurs avec des bouteilles et des pierres.