Foot : le PSG mise aussi sur l'Inde

  • A
  • A
Foot : le PSG mise aussi sur l'Inde
@ Capture d'écran Twitter PSG Academy India
Partagez sur :

VASTE PROJET - Le club de la capitale a inauguré mercredi une académie non loin de New Delhi.

David Trezeguet ou Nicolas Anelka ne sont pas les seuls à croire au développement du football en Inde. A l'instar des deux anciens internationaux tricolores, qui ont rejoint l'Indian Super League, qui débutera le 12 octobre prochain, le PSG mise lui aussi sur ce vaste pays, où le football souffre aujourd'hui de la comparaison avec le cricket. Mercredi, le club champion de France a présenté sa "Paris Saint-Germain academy" sise à Gurgaon, près de New Delhi. Ouverte en juillet, cette structure accueille des jeunes dans deux écoles de la ville.

"La visibilité de la marque." Pour le lancement de ce programme, le PSG s'est allié avec une agence spécialisée dans le marketing et le management sportif, Sports Roots, et a installé l'un de ses cadres techniques pour les jeunes, Sacha Lizambard, en Inde. Défricheur de talents locaux, le PSG entend surtout soigner son image de marque sur un immense marché potentiel. "La visibilité de la marque PSG est un point-clé pour le club", a souligné le directeur du développement de la marque, Fabien Allègre, mercredi, en conférence de presse. En Inde, "cela prendra du temps mais le signal que nous voulons donner est que nous sommes ici avec l'académie pour un moment."



Pour cette conférence de presse de présentation, le PSG avait fait appel à son ambassadeur - et meilleur buteur de tous les temps -, le Portugais Pedro Miguel Pauleta. "L'académie du PSG peut aider à faire grandir le football en Inde et, sait-on jamais, à donner l'opportunité à ces enfants de jouer pour l'équipe nationale d'Inde", a souligné "l'Aigle des Açores".

Le club a déjà ouvert des académies en France, à El Jadida (Maroc), New York, Doha et Rio, avec un total de quelque 3.000 jeunes concernés de 5 à 16 ans. En Inde, il prévoit d'organiser un championnat pour quelque 850 enfants de quartiers défavorisés de New Delhi en novembre et décembre. Un ou deux autres centres similaires à celui de Gurgaon pourraient également être ouverts en Inde d'ici un an.

>> LIRE AUSSI : Ibrahimovic forfait à Caen