Foot : Blatter veut tester la vidéo

  • A
  • A
Foot : Blatter veut tester la vidéo
@ REUTERS
Partagez sur :

REVIREMENT - Le président de la FIFA veut expérimenter la vidéo dans le football.

En cours de match. Sepp Blatter était en grande forme lundi. Après avoir déclaré qu'il se porterait candidat à sa propre succession à la tête de la FIFA, le Suisse a annoncé être prêt à tester la vidéo dans le football. Sepp Blatter a précisé qu'il souhaitait tester le ralenti sur des images vidéo lors de compétitions pour permettre aux entraîneurs de contester des décisions arbitrales en cours de match. Le Suisse était pourtant opposé à la vidéo dans le foot pendant de longues années.

>> LIRE AUSSI : Sepp Blatter est candidat à sa propre succession

D'éventuels tests l'an prochain. Le président de la FIFA a ensuite détaillé le procédé, lors de la conférence Soccerex, à Manchester : "Cela ne pourra être mis en place que dans une compétition dont tous les matches bénéficient d'une couverture télévisuelle, ou dans une des compétitions de jeunes de la Fifa, comme la Coupe du monde des moins de 20 ans qui doit se dérouler l'année prochaine en Nouvelle-Zélande, où nous pourrions tester ce système de challenges vidéo".

Le but de Benzema lors de France-Honduras, au Mondial 2014, validé grâce à la vidéo :

Comme le hawk-eye. Sepp Blatter a ajouté : "J'espère que nous pourrons trouver une ligue, semi-professionnelle ou professionnelle, qui essaiera de tester ce système". Pour éviter des arrêts de jeu incessants liés à des demandes de challenges, le président de la FIFA souhaite que "les entraîneurs aient le droit, une ou deux fois par mi-temps, de faire appel à la vidéo pour remettre en cause une décision de l'arbitre, mais seulement quand le jeu est arrêté". Ce système rappelle le hawk-eye, utilisé en tennis.

>> LIRE AUSSI : Platini ne sera pas candidat à la présidence de la FIFA

A l'IFAB de trancher. Au Brésil, un premier procédé vidéo avait été testé. Il s'agissait de la goal-line technology, qui permet de vérifier qu'un but a effectivement franchi la ligne. Concernant le challenge vidéo, Blatter avait émis une première fois l'idée d'utiliser le ralenti lors du Congrès de la Fifa qui s'était déroulé en juin dernier à Sao Paulo. Il a également dit qu'il souhaitait désormais soumettre sa proposition à l'IFAB, l'organe chargé de régir les lois du jeu.