Brandao veut aller au Mondial avec les Bleus

  • A
  • A
Brandao veut aller au Mondial avec les Bleus
"Attaquant brésilien cherche sélection pour jouer le Mondial."@ REUTERS
Partagez sur :

NATURALISATION - Dans l’attente de sa naturalisation, Brandao a affirmé dimanche vouloir jouer le Mondial brésilien avec l’équipe de France.

Brandao en bleu ? Il aimerait bien rentrer au pays cet été, mais pas pour les vacances. Brandao, l’attaquant brésilien de l’ASSE, n’a aucune chance de retenir l’attention de Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur national, face à Hulk, Neymar ou Fred. Il a donc annoncé dimanche dans les colonnes du journal L’Equipeson intention de postuler pour une place parmi les 23 Bleus qui participeront au mondial. "D’ici un mois, je serai français. Je dois profiter de cette opportunité. Il y a l’équipe de France […] Tout est possible. J’y crois". 

Les Brésiliens naturalisés, une longue histoire. En cas de naturalisation, Brandao, jamais sélectionné avec les auriverde, peut légalement prétendre à porter le maillot tricolore. Il adopte donc la même stratégie que ses compatriotes Deco (Portugal), Thiago Motta (Italie), ou plus récemment Diego Costa (Espagne). Tous ont obtenu une seconde nationalité pour pouvoir exister sur la scène internationale. Le problème pour Brandao, c’est qu’à 33 ans, il n’est pas une solution crédible pour Didier Deschamps. Le sélectionneur français, qui a récemment annoncé connaître 20 des 23 joueurs qu’il emmènera au Brésil, a déjà trop de solutions offensives pour faire rentrer le buteur stéphanois dans la danse. 

Difficile d’exister sur la scène internationale. Brandao avait déjà été tenté de jouer pour une autre nation. Lorsqu’il jouait au Chakthior Donietsk (de 2002 à 2008), le puissant avant-centre avait failli rejoindre la sélection ukrainienne. Il avait abandonné l’idée, car il lui aurait fallu carrément changer de nationalité. Contrairement au cas français, qui offre la possibilité d’avoir une double nationalité. Si Brandao a du mal à exister au niveau international, il s’est en revanche toujours distingué en club. Par ses démêlés avec la justice (une plainte pour viol retirée par la plaignante contre un gros chèque), mais aussi par son implorant "j’ai pas touché" adressé à Stéphane Lannoy en Coupe de La Ligue. Même si Brandao suscite rires et moqueries, son style de jeu très éloigné des standards brésiliens d’élégance et de technique lui a tout de même permis de totaliser 150 buts en 12 ans de carrière. Pas mal pour un déménageur, mais sûrement insuffisant pour jouer le Mondial avec les Bleus.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW - Brandao : "c'est bien d'espérer"

MONDIAL - Deschamps a déjà 20 noms

MEDIA - Le mondial diffusé sur BeIN Sports