"Ne déformez pas mes propos", demande Zlatan Ibrahimovic

  • A
  • A
"Ne déformez pas mes propos", demande Zlatan Ibrahimovic
@ AFP
Partagez sur :

VIDÉO - L'attaquant du PSG s'est à nouveau excusé lundi suite à la polémique déclenchée par ses insultes. Mais l'attaquant juge que ses propos ont été déformés.

Face à la polémique déclenchée par ses propos, Zlatan Ibrahimovic a présenté une nouvelle fois ses excuses. Dans une vidéo diffusée par le PSG, l'attaquant revient sur ses insultes prononcées après la défaite face à Bordeaux, dimanche soir (3-2). "J'étais très énervé quand j'ai dit ça. Si j'ai blessé des gens, ou qu'ils ont mal pris mes propos, je veux m'excuser auprès d'eux. Je n'ai aucun problème à m'excuser, parce que je suis un homme d'honneur. Les Français sont assez intelligents pour comprendre la situation", a déclaré la star suédoise. Mais le Suédois a également tenu à mettre les choses au clair : "Ne déformez pas mes propos, on parle de football".

L'interview de Zlatan :

"Je n'ai aucun regret". L'attaquant du PSG ne regrette cependant pas ses mots sur l'arbitrage de la rencontre contre Bordeaux. "Je n’ai aucun regret. Personne ne me fera changer d’opinion. Ne déformez pas mes propos. Nous parlons de football, donc concentrons-nous sur le football. Le football, c’est ce qu’il y a de plus important pour moi", a conclu le joueur avec un large sourire. 

Zlatan a provoqué une vive polémique, dimanche soir. "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG", avait lâché la star suédoise avant de s'excuser peu après. Mais son acte de contrition n'aura pas convaincu la Ligue de football professionnel. La commission de discipline a décidé d'étudier son cas dès jeudi. L'attaquant risque une suspension, et pourrait manquer le clasico entre l'OM et le PSG, dimanche 5 avril à 21 heures.

>> LIRE AUSSI - "Pays de merde", le cas de Zlatan devant la LFP jeudi

>> LIRE AUSSI - Zlatan ? "Qu'il joue au foot et qu'il la ferme"

>> LIRE AUSSI - "Pays de merde" : après le dérapage, les excuses de Zlatan

>> LIRE AUSSI - Le PSG tombe de haut à Bordeaux