Zidane-Materazzi, la vérité de l'arbitre

  • A
  • A
Zidane-Materazzi, la vérité de l'arbitre
@ REUTERS
Partagez sur :

COUP DE BOULE - Horacio Elizondo, arbitre de la finale de la Coupe du monde 2006 a (enfin) donné sa version des faits.

L'info. Sept ans après la finale de la Coupe du monde 2006 (perdue par la France aux tirs au but face à l'Italie), l'arbitre de la rencontre a enfin donné sa version des faits sur le fameux coup de boule de Zinédine Zidane. Dans une interview accordée au magazine britannique The Blizzard, Horacio Elizondo explique comment il a pris la décision d'expulser le n°10 de l'équipe de France.

La voix du quatrième arbitre. "Tout s'est passé dans l'oreillette", raconte Horacio Elizondo. "Quand Materazzi est tombé au sol, le ballon était en jeu à l'autre bout du terrain et j'étais bien évidemment concentré sur ça". L'arbitre de terrain demande à ce moment-là aux deux arbitres de touche s'ils ont vu quelque chose. "J'avais beaucoup de doutes, quelque chose s'était clairement passé, mais si personne n'a vu ce que c'était... et là, la voix de Luis Medina Cantalejo [le quatrième arbitre] apparaît dans mes écouteurs, et il dit : 'Horacio, Horacio, je l'ai vu'. Il me dit : 'Un coup de tête vraiment violent de Zidane sur Materazzi, en plein dans le torse'".

(Re)regardez le fameux coup de boule de Zinédine Zidane :

La "feinte" de l'arbitre principal. Pour ne pas montrer qu'il n'a personnellement rien vu, tout en décidant de l'expulsion de Zidane, Horacio Elizondo a alors une idée. "Je vais alors voir Dario - un des arbitres de touche - en sachant qu'il ne savait rien ! Pourquoi ? Si vous allez voir l'assistant, tout le monde comprend que c'est parce que l'assistant va vous dire quelque chose pour vous aider à prendre une décision. Je vais donc voir Dario et lui dis juste : 'Concentrés !' Je me retourne, m'approche de Zidane et sors le carton rouge. C'était une sorte de feinte". Mais cette thèse n'explique pas comment le quatrième arbitre a vu la scène. A l'époque, Raymond Domenech, alors sélectionneur de l'équipe de France, avait expliqué que ce dernier avait regardé l'action sur un écran de contrôle. 

Raymond-Domenech-930_scalewidth_630

© REUTERS

Domenech maintient sa version. Raymond Domenech a confirmé à Europe 1 que "tout le corps arbitral était tourné vers l'action et n'a rien pu voir le coup de boule de Zidane". Et d'ajouter : "c'est l'écran de contrôle d'une caméra de bord de terrain, située à proximité du quatrième arbitre, qui lui a permis d'alerter l'arbitre central". Et d'insister : "depuis cette finale, il n'y a plus aucun écran de contrôle au bord du terrain dans les matches internationaux".