Wilshere et le cas Januzaj

  • A
  • A
Wilshere et le cas Januzaj
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - L’ailier belge Adnan Januzaj pourrait être appelé à l’avenir par l’Angleterre.

Januzaj à Sunderland (930x620)

© MAXPPP

Nouvelle star. Adnan Januzaj, c’est la nouvelle hype outre-Manche. Présent dans l’équipe première de Manchester United depuis quelques semaines, l’ailier au nom compliqué a brillé le week-end dernier pour sa première titularisation, en inscrivant un doublé face à Sunderland (1-2, photo). Ces deux buts lui permettent d’entrer dans l’histoire du club mancunien puisque, auparavant, seul le Néerlandais Ruud van Nistelrooy avait réussi pareils débuts. Si bien que la nouvelle pépite des Red Devils attise les convoitises de grands clubs européens dont le FC Barcelone - son contrat se finit en juin prochain - mais aussi celle des sélections...

Car Adnan Januzaj a l’embarras du choix. Sur son passeport figurent pas moins de quatre pays qui peuvent espérer l’enrôler. La Belgique (pays de naissance), la Turquie et l’Albanie (origines familiales) ainsi que l’Angleterre, en tant que résident de longue durée, peuvent ainsi se porter candidats. L’entraîneur anglais Roy Hogdson y songe fortement, même si cette idée n’est pas au goût de certains joueurs…

Wilshere (930x620)

© REUTERS

"No Way" pour Wilshere. C’est le cas du milieu de terrain d’Arsenal Jack Wilshere. L’international anglais est sans équivoque à ce sujet. "Ce n’est pas parce que vous vivez en Angleterre depuis cinq ans, que cela fait de vous un Anglais. Vous ne devriez pas jouer (pour la sélection, ndlr)", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de la sélection anglaise, qui affronte le Monténégro, vendredi, en éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Et d’enfoncer le clou : "si vous êtes Anglais, vous jouez pour l’Angleterre. Si j’avais vécu en Espagne par exemple pendant cinq ans, je n’aurais pas joué pour la sélection ibérique."

Le milieu anglais de 23 ans pointe ici du doigt une problématique nouvelle outre-Manche, à savoir la gestion des binationaux. Des pays comme la France ont déjà été confrontés à ce genre de situations. Le cas de l’ancien attaquant lillois Moussa Sow, passé par les sélections Espoirs tricolores mais qui a finalement opté pour le Sénégal, est un exemple parmi tant d’autres. L’Allemagne (Nuri Sahin), l’Italie (Thiago Motta), voire l’Espagne (Diego Costa) ont déjà eu ou vont avoir affaire à ce genre de situation dans les mois à venir.

Encore un peu d'attente... Januzaj, lui, n’a pas encore fait son choix. Si la concurrence sera rude sur ce dossier, le sélectionneur anglais Roy Hodgson veut tout de même tenter sa chance : "il est à Manchester United depuis longtemps, il faudra sérieusement se poser la question. Il n'y a aucun doute que c'est un vrai talent, on le suit, mais il y a beaucoup de choses à discuter en amont." En effet, les Three Lions devront se montrer patients pour espérer voir le jeune Januzaj porter le maillot blanc frappé des Trois Lions. Les textes de la Fifa stipulent qu’un joueur est sélectionnable s’il "vit pendant cinq ans sur le territoire (anglais ici, ndlr), après ses 18 ans". En somme, Adnan Januzaj, âgé de 18 ans ne pourra représenter la sélection britannique qu’à partir de 2018. Il aura tout son temps d’ici là pour trouver sélection à son pied...