Wenger s'agace devant la presse

  • A
  • A
Wenger s'agace devant la presse
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Avant le 8e de finale face au Bayern, la pression est forte à Arsenal.

L'entraîneur d'Arsenal, le Français Arsène Wenger, est apparu irrité en conférence de presse, lundi, à la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Bayern Munich et deux jours après l'élimination des Gunners en huitièmes de finale de la Coupe d'Angleterre par le club de Blackburn, qui évolue en deuxième division anglaise (0-1). "C'est une conférence d'avant-match concernant la Ligue des Champions", s'est agacé le technicien alsacien. "S'il pouvait y avoir quelques questions à propos du match (face au Bayern ndlr), ce serait bien." Mais, alors qu'un journaliste l'interrogeait sur la forme étincelante des Bavarois (six victoires consécutives toutes compétitions confondues, 15 points d'avance en tête de la Bundesliga), Wenger a répondu : "ne me parlez pas du Bayern Munich aujourd'hui".

Arsenal est éliminé par Blackburn en Cup :

Wenger avec Van Persie (930x620)

© REUTERS

L'origine du courroux du technicien français tient à la divulgation d'une information faisant état d'une prolongation de son contrat jusqu'en 2016. "Ce n'est pas la bonne information", s'est énervé le consultant de TF1. "Je pense qu'en travaillant pendant 16 ans en Angleterre, je mérite un peu plus de crédit qu'une mauvaise information, qui n'a qu'une intention, celle de nuire. (...) Si ce sont de bonnes informations, d'accord, mais là c'est une mauvaise information."  Arsène Wenger entraîne l'équipe d'Arsenal depuis 1996. Son contrat actuel expire en 2014, et le mécontentement des fans est de plus en plus vif à son égard.

Parmi les motifs de discorde, on retrouve la vente des meilleurs joueurs du club, comme Robin van Persie (photo) au rival de Manchester United, et l'absence de tout titre depuis la Cup 2005. Des banderoles fleurissent même ainsi à l'Emirates Stadium. L'une d'elles disait récemment : "Arsenal n'est pas Arsènal" et "la quatrième place (en Premier League) n'est pas un trophée". Eliminé des deux coupes nationales et seulement cinquième en championnat (à 21 points du leader, Manchester United), Arsenal et son entraîneur "historique" jouent une grande partie de leur saison, mardi soir, à l'Emirates Stadium...