Violences en série dans le foot amateur

  • A
  • A
Violences en série dans le foot amateur
@ DR
Partagez sur :

VIDÉOS - Agression d'un arbitre, d'un président de club... Le week-end a été agité sur les pelouses.

L'Info. Plusieurs scènes de violences ont secoué le football amateur, le week-end dernier. A Plessis-Trévise, dans le Val-de-Marne, deux arbitres ont été violemment agressés par des supporters. Dans le Nord, près de Lille (à Lambersart), des amateurs s'en sont pris à un président de club. La ministre des Sports Valérie Fourneyron, qui a condamné ces agressions, évoquera la question lundi au ministère lors d'une rencontre avec Patrick Vajda, président de l'Association Française du Corps Arbitral Multisports (AFCAM).

Deux arbitres agressés, trois gardes à vue. Deux arbitres ont été agressés samedi par une trentaine de personnes descendues des tribunes après la victoire de Villejuif sur Champigny-sur-Marne (4-1) en finale départementale des moins de 17 ans. La rencontre s'est déroulée au Plessis-Trévise, dans le Val-de-Marne. Selon la préfecture, un joueur de Champigny, expulsé à cinq minutes du coup de sifflet final, avait harangué les supporteurs de son équipe pour qu'ils envahissent la pelouse. Une dizaine de spectateurs l'ont écouté et s'en sont violemment pris aux arbitres. L'un d'eux a eu le nez cassé. Patrick Vajda, président de l'AFCAM, a dénoncé "une situation grave".

Un président de club agressé dans le Nord. Dimanche après-midi, c'est un président de club qui a été agressé dans le Nord. A Lambersart (une commune proche de Lille), un match a viré au pugilat, là aussi après une expulsion. Lors d'une rencontre comptant pour le championnat seniors en excellence de district, un joueur de Loos-Oliveaux a contesté son carton rouge, à la 60e minute du match. Après des explications plutôt musclées entre joueurs, l'arbitre a été obligé d'arrêter la rencontre. C'est à ce moment-là que le président du FC Lambersart, Frédéric Dehaeze, a été agressé par plusieurs personnes présentes au bord du terrain. Il a réussi à s'enfuir après avoir pris plusieurs coups. Il a expliqué à La Voix du Nord que "les responsables du district devaient prendre leurs responsabilités pour que ce genre d’événements ne se reproduisent plus"

Bagarre générale sur le terrain. Ces deux incidents interviennent 15 jours après une bagarre générale qui s'est également déroulée dans le Val-de-Marne. Le site du Parisien a réussi à mettre la main sur la vidéo, le week-end dernier. La rencontre entre l’US Ivry et l’AS Val de Fontenay (première division de district) a été arrêtée après l'envahissement du terrain par plus de 50 personnes. Les scènes, d'une rare violence, montrent des jeunes armés de battes de base-ball, de bombes lacrymogènes et de couteaux.