Zidane, Ribéry, Anelka... : les explications de texte de Domenech

  • A
  • A
Zidane, Ribéry, Anelka... : les explications de texte de Domenech
@ Europe 1
Partagez sur :

VIDÉO - L'ancien sélectionneur des Bleus revient sur les petites phrases qui parsèment son ouvrage.

Couverture Domenech (1280x1960)

© Flammarion

Deux ans après "Tout seul", Raymond Domenech est de retour en librairie avec la sortie de "Mon dico passionné du foot", un abécédaire très libre dans lequel l'ancien sélectionneur des Bleus (2004-2010) détaille son amour du ballon rond et revisite ses riches carrières de joueur et d'entraîneur.

>> LIRE AUSSI : Domenech, le verbe haut et la dent dure

De belles rencontres et quelques inimitiés. Tout au long des 300 pages de cet ouvrage, le technicien rhodanien raconte ainsi le "génie" de Serge Chiesa, mythique attaquant de l'Olympique lyonnais, où il a été formé, évoque sa joie d'avoir travaillé avec des joueurs comme Jérôme Bonnissel ou Ali Bouafia, ou explique ses "bisbilles" avec le consultant de Canal+ Christophe Dugarry, qu'il a eu sous ses ordres quand il était sélectionneur des Espoirs.

>> LIRE AUSSI : Ça chauffe entre Domenech et Dugarry

Même s'il l'avait évoquée dans son premier livre, son expérience de sélectionneur de l'équipe de France irrigue - et c'est bien logique - ce nouvel exercice de regard sur soi et sur le football. Raymond Domenech a en effet vécu plusieurs tempêtes, sportives et/ou médiatiques, quand il était à la tête des Bleus, à commencer par une défaite en finale de Coupe du monde, en 2006. De cette "défaite" face à l'Italie en 2006 (1-1, 5-3 aux tirs au but), il retient sa malédiction dans la séance de tirs au but mais également le coup de tête de Zinédine Zidane sur Marco Materazzi, qui avait laissé les Bleus à dix dans la prolongation.

Un discours apaisé mais toujours aiguisé. Et l'ancien sélectionneur, qui fut consultant Europe 1 lors de la dernière Coupe du monde, de faire un parallèle entre la main de Thierry Henry en 2009 contre l'Irlande et le geste de Zidane en 2006 dans l'une des phrases les plus marquantes de ce "dico passionné" : "Thierry Henry a sacrifié son image (avec son contrôle de la main contre l'Irlande) au profit de l'équipe de France alors que "Zizou" a sacrifié (d'un coup de tête face à l'Italie) les chances de l'équipe de France au profit de son orgueil." Ce coup de tête de Zidane en 2006, le comportement de Ribéry en 2010, le double visage de Nicolas Anelka ou encore l'égocentrisme de José Mourinho : l'ancien sélectionneur, désormais apaisé, a accepté d'aller au-delà de la petite phrase pour préciser sa pensée au micro d'Europe 1.

Raymond Domenech commente certains passages de son ouvrage :