Une casserole de plus pour M'Vila

  • A
  • A
Une casserole de plus pour M'Vila
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Écarté par son club pour sa virée avec les Espoirs, Yann M'Vila termine une année noire.

"Ce n'est pas que je sortais en boîte de nuit tous les jours. Mais j'allais souvent à Paris car il y avait ma famille, ou pour des tournées promotionnelles. Je l'ai fait l'année dernière, mais je ne referai plus les mêmes erreurs", avait déclaré Yann M'Vila le 20 septembre dernier. Visiblement, ses vieux démons l'ont bien vite rattrapé. Samedi dernier, le milieu de terrain du Stade Rennais est sorti sans autorisation avec quatre autres joueurs de l'équipe de France Espoirs, à moins de 48 heures d'un match décisif avec les Bleuets. Vendredi matin, son club l'a suspendu jusqu'à nouvel ordre. Un nouvel écart de conduite qui vient s'ajouter à une très longue liste, cette année. 

Deux affaires judiciaires pour débuter 2012

Dans un livre sur les supporteurs rennais paru samedi dernier, François-Henri Pinault, propriétaire du club, affirmait d'ailleurs ne plus vouloir "qu'un de nos joueurs figure dans la rubrique faits divers". Yann M'Vila n'a dû lire cet ouvrage. Le 6 mars dernier, son nom remonte à la Une. L'international tricolore aurait été détroussé l'année dernière par deux prostituées de luxe. Dans cette affaire, il serait la victime mais le mal est fait, son image en prend un coup.

M'VIla-5

Deux mois plus tard, c'est lui le coupable. Cette fois, Yann M'Vila est accusé d'avoir frappé un jeune homme de 17 ans. Le 1er mai, il passe une nuit en garde à vue. Pour le moment, l'enquête suit son cours et le footballeur nie toujours les faits qui lui sont reprochés.

Un Euro raté et un transfert avorté

Sur les terrains de Ligue 1, M'Vila continue de faire le job et il est assez logiquement appelé dans le groupe pour l'Euro en Pologne et en Ukraine, en juin dernier. La suite n'est pas très glorieuse. Une blessure l'empêche de disputer la première rencontre face à l'Angleterre. Alou Diarra assure l'intérim et devient titulaire. M'Vila reviendra uniquement pour les deux derniers naufrages, contre la Suède et l'Espagne. Lors du quart de finale, il empire sa situation en refusant de serrer la main de son coach. Il essaie de s'excuser mais ses fans lui tournent déjà le dos.

A son retour en France, le jeune homme de 22 ans est convoqué devant la commission de discipline de la FFF pour ce mauvais geste en compagnie de Samir Nasri, Jérémy Ménez et Hatem Ben Arfa. Après avoir fait son mea culpa, il s'en tire avec un simple rappel à l’ordre. Pour essayer d'oublier cet été, Yann M'Vila se voit déjà filer à l'anglaise. Approché par Tottenham, le milieu de terrain breton est déjà sur le départ. Mais les dirigeants du Stade Rennais sont trop gourmands et le transfert n'aboutira pas.

Une dernière sortie pour la route

M'Vila-6
En arrivant à la tête des Bleus, Didier Deschamps imprime sa marque et réclame de l'exemplarité. Pas question donc de rappeler Yann M'Vila. Du coup, le sélectionneur des Bleuets Erick Mombaerts fait appel à lui en vue du barrage contre la Norvège. Une fois de plus, c'est une déception. Au lieu de préparer sereinement cette rencontre, M'Vila préfère prendre un taxi samedi dernier. 200 km aller, 200 km retour et un retour au petit matin. Mardi dernier, la France arraché un match nul (1-1) héroïque en Espagne. Il aurait très bien pu faire partie du voyage. Visiblement, il n'a pas choisi le bon itinéraire…