Serbie-France : "On aurait pu être plus efficaces"

  • A
  • A
Serbie-France : "On aurait pu être plus efficaces"
@ Reuters
Partagez sur :

ILS ONT DIT - De son côté, Didier Deschamps fait part de quelques regrets à la suite du match nul concédé à Belgrade, dimanche soir.

Deschamps a des regrets. L'objectif n'a pas été rempli, pour l'équipe de France, dimanche soir face à la Serbie, à la suite de son match nul. C'est en tout cas ce qu'a fait comprendre Didier Deschamps. "Notre objectif était de gagner mais je n'oublie pas non plus que Hugo Lloris a fait une double parade", s'est remémoré le sélectionneur des Bleus, bien conscient que son équipe aurait pu subir une défaite dans les toutes dernières minutes de jeu. "Si je dois avoir des regrets, c'est sur le début de la seconde période où on a eu deux belles occasions par Rémy Cabella et Loïc Rémy", a-t-il par ailleurs ajouté. "On aurait pu être plus efficaces ce soir", a conclu l'ancien capitaine de l'équipe nationale.

>> LIRE AUSSI - Les Bleus se heurtent à la Serbie

Cabella s'est senti bien. Pour son troisième match en bleu, son premier en tant que titulaire, Rémy Cabella s'est montré plutôt satisfait de ce match nul, aussi bien au niveau de l'équipe que personnellement. "Ça a été un match difficile, avec beaucoup d'imperfections dues à la pelouse difficile, même si elle l'a été pour les deux équipes", a-t-il déclaré. "On s'attendait à jouer une équipe difficile, la Serbie c'est une belle équipe. Un nul c'est un bon résultat même si on aurait pu gagner au final", a regretté le milieu de terrain, avant de se fixer un objectif pour l'avenir : "Personnellement je me suis bien senti. Mon objectif est de rester dans ce groupe d'ici l'Euro 2016", a-t-il ambitionné.

Mathieu est satisfait. De retour en équipe de France après une sélection en 2011 et une autre en 2013, le nouveau défenseur du FC Barcelone, Jérémy Mathieu, ne cache pas sa fierté malgré le score de parité. "C'est une bonne soirée", a-t-il dit. "On s'attendait à un match difficile face à un adversaire costaud. Les deux équipes l'ont été", a estimé le trentenaire. "Il fallait répondre présent, on l'a fait", a-t-il encore ajouté, avant d'évoquer sa place au sein de la défense des Bleus. "Avec Raphaël Varane on ne peut que s'entendre. Je me suis senti bien, à l'aise. Je sais qu'il y a un bon groupe qui s'est formé. A moi de continuer comme ça pour rester dedans", a terminé Jérémy Mathieu.

>> LIRE AUSSI - Sans les titulaires, ce n'est pas pareil



Pas simple pour Varane. Un Raphaël Varane qui, lui, s'est montré beaucoup moins volubile qu'à l'accoutumée. "Ce match n'était pas simple", a-t-il reconnu. " Le contexte était particulier, avec une pelouse pas évidente. On a essayé de tous répondre présent, de s'adapter. A nous de progresser sur ce genre de match", a résumé le défenseur du Real Madrid.