Rudi Garcia : "les Bleus vont le faire"

  • A
  • A
Rudi Garcia : "les Bleus vont le faire"
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'entraîneur de l'AS Roma estime que l'exploit est possible contre l'Ukraine. "Ils vont être là", assure-t-il.

Depuis vendredi soir et la défaite 2-0 face à l'Ukraine en match aller des barrages à la Coupe du monde, une seule question taraude les amateurs de football en France : les Bleus sont-ils capables d'inverser la tendance, mardi soir, au Stade de France ? Pour Rudi Garcia, c'est oui.

L'entraîneur de l'AS Roma, actuel leader du championnat d'Italie avec un bilan de neuf victoires en onze matches, a affiché avec force, dimanche soir, sur Europe 1, son optimisme quant à la qualification des Bleus pour le Mondial brésilien : "ils vont le faire, ils vont être là, il faut y croire."

"Du dépit amoureux"

Franck Ribéry n'a pas existé contre l'Ukraine, 930

© REUTERS

Le technicien estime que la flamme, qui a vacillé vendredi dans le froid de Kiev, va se rallumer au Stade de France. "Je compare la relation que l'on a avec l'équipe de France à du dépit amoureux. On l'aime, l'équipe de France, on est français, on est chauvins et on a envie de voir cette équipe de France au Brésil. Et, comme on est déçus, on est un peu excessifs sur l'aspect négatif, mais on a tous envie au plus profond de nous-mêmes de la voir faire l'exploit et on a tous envie de pouvoir s'identifier à ce maillot bleu. Effectivement, on a eu des moments où on ne pouvait plus faire mais on a tous envie de le retrouver. Et ce sera mardi soir."

"Il faudra un esprit de conquête"

Matuidi face à l'Ukraine (930x620)

© REUTERS

Évidemment, le discours de Garcia ne repose pas seulement sur de l'auto-persuasion. Le technicien francilien rappelle d'abord une évidence  - "on n'en est qu'à la mi-temps. Il reste une deuxième manche à jouer, au Stade de France devant notre public" - avant de détailler la recette pour réaliser l'exploit. "Le talent, ils l'ont", estime Garcia. "Maintenant, il ne suffit pas. il faudra un état d'esprit de conquête comme jamais ils ne l'ont eu certainement dans leur carrière." La rencontre de vendredi avait effectivement mis en évidence un fossé entre l'agressivité mise dans les duels par les Ukrainiens et la passivité tricolore. Mais cette coupable passivité pourrait se muer en saine agressivité. "L'histoire du foot en France s'est écrite avec des exploits, des moments où on pense que tout est perdu et où on renverse la tendance", estime Garcia. "C'est maintenant qu'il faut tout exploser pour aller au Brésil."

Loin de se laisser aller à la morosité, le coach de la Roma considérerait même que ce match retour est une chance pour les joueurs. "Je pense que c'est l'occasion rêvée pour cette génération. Cette équipe de France doit montrer qu'ils méritent le Brésil. L'Equipe de France doit y être. Et moi j'y crois fortement." Alors, croyons-y avec lui...

sur le même sujet

REVUE DE PRESSE - Une grande amertume

FOCUS - Et maintenant, on muscle son jeu ?

ANALYSE - Bleus : autopsie d'un échec

EN UN CLIC - Les Bleus tout proches de la sortie