Rothen de retour à la maison

  • A
  • A
Rothen de retour à la maison
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Bastiais retrouve vendredi soir le Parc des princes, qu'il a fréquenté pendant 5 ans.

Rothen au PSG (930x620)

© MAXPPP

"Paris, c'est ma vie." Quand il s'agit de décrire son rapport au PSG, Jérôme Rothen y va franco. Oui, le PSG, dont il a porté les couleurs chez les pros pendant cinq ans, entre 2004 et 2009, reste dans son cœur. Mais il l'était bien avant. "C'est le club où j'ai toujours voulu jouer", explique le milieu de terrain bastiais, élu meilleur joueur de Ligue 2 l'an passé. "Je suis né ici et dès mon plus jeune âge, j'étais dans les tribunes du Parc. Aujourd'hui encore, dès que je peux aller voir un match du PSG, je le fais !". Avec les Rouge et Bleu, le natif de Châtenay-Malabry, 34 ans, a disputé cinq saisons de Ligue 1, avec 15 passes décisives sur ses deux dernières années, les plus abouties. Il a également enrichi son palmarès d'une Coupe de France (face à l'OM, en 2006) et d'une Coupe de la Ligue (contre Lens, en 2008). Mais l'histoire s'est mal terminée.

Rothen marque face à l'OM en octobre 2008 :

Lors du dernier match de la saison 2008-09, qui opposait le PSG à son ancienne équipe de Monaco, Rothen s'est fait siffler par une partie du public du Parc des princes. "Je me souviens parfaitement de ce dernier match. C'est une grosse cicatrice dans ma carrière", se remémore-t-il. "Les dirigeants de l'époque avaient raconté que certains joueurs avaient lâché, souhaitaient partir et donc trichaient sur le terrain. Je faisais partie de ces joueurs avec "Micka" Landreau selon eux (qui sera lui aussi de retour au Parc, vendredi soir ndlr). C'est totalement faux ! Mais je n'en veux absolument pas au public. Il s'agit d'un malentendu alimenté par de mauvaises personnes. Je me suis toujours donné à 100% pour cette équipe et la suite des événements a prouvé que j'avais raison de dénoncer certaines choses. Aujourd'hui, la page est tournée et j'espère être respecté, vendredi lors de mon entrée sur le terrain."

Rothen inscrit son 3e but de la saison, contre Nancy :

Rothen aux Rangers (930x620)

© MAXPPP

Balancé d'un prêt à l'autre lors de la saison 2009-10 (les Rangers en Ecosse, puis Ankaragücü en Turquie), Rothen est revenu au PSG à l'été 2010 mais n'est jamais entré dans les plans de l'entraîneur de l'époque, Antoine Kombouaré, et n'a plus jamais joué au Parc. "Il y aura une forte émotion au moment de fouler cette pelouse car ma famille et mes amis seront dans le stade", insiste-t-il. "J'ai partagé beaucoup de choses pendant cinq ans au Parc et je suis fier d'y retourner avec le Sporting et en portant le brassard de capitaine. Je serai le premier Bastiais à entrer sur la pelouse et pour moi c'est un symbole très fort."

En hommage à son grand-père

L'émotion sera d'autant plus forte qu'en début de semaine, l'ancien Monégasque a perdu son grand-père qui l'emmenait au stade quand il était jeune. "J’aurais aimé qu’il voit ce match", a confié Rothen dans le quotidien L'Equipe, jeudi. "Ce sera encore plus fort, je jouerai pour lui."

Rothen, qui a vécu une toute autre période du PSG que celle entamée avec l'arrivée de QSI en 2011, a conscience que le Sporting, plus mauvaise défense de Ligue 1, est attendu avec appétit par l'équipe de Carlo Ancelotti, meilleure attaque. "Nous avons les capacités pour réaliser quelque chose d'énorme", croit-il néanmoins. "Il faut aborder ce match comme un match de coupe face à une véritable machine de guerre !" Une chose est certaine, dans ce "combat" qui s'annonce, Rothen a l'avantage de déjà bien connaître le terrain. Il espère simplement qu'il ne lui sera pas trop hostile. "Je ne m’attends pas à ce que mon nom soit scandé", précise-t-il dans L'Equipe. "Le public ne va pas m’acclamer, j’espère que je serai simplement respecté et que les sifflets lors de mon dernier match seront oubliés."