Robben sifflé par les fans du Bayern

  • A
  • A
Robben sifflé par les fans du Bayern
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le Munichois jouait avec la sélection des Pays-Bas, mardi soir, à l'Allianz Arena.

Le match amical entre le Bayern et la sélection des Pays-Bas, mardi soir, à l'Allianz Arena de Munich (3-2), avait pour but de dissiper une brouille entre le club munichois et la Fédération néerlandaise au sujet d'une blessure d'Arjen Robben en 2010. Problème : cette dernière rencontre de la saison pour le club bavarois se déroulait trois jours après la défaite en finale de la Ligue des champions face à Chelsea (1-1, 4-3 aux tab). Et qui fut le héros malheureux de cette finale en manquant un penalty durant la prolongation ? Arjen Robben bien sûr.

Robben manque son penalty face à Chelsea :

Placé, comme d'autres stars (Van Persie, Van Bommel), sur le banc des remplaçants au coup d'envoi par le sélectionneur des Pays-Bas, Bert van Marwijk, Robben est entré en jeu à un peu moins d'un quart d'heure de la fin. A chaque ballon joué, le milieu de terrain Oranje a alors été sifflé par une partie des 33.000 spectateurs. Visiblement, les supporters du Bayern n'ont pas digéré le penalty manqué par Robben. Ou plutôt les penalties car, quelques semaines plus tôt, l'ailier droit bavarois avait déjà failli dans cet exercice sur la pelouse du Borussia Dortmund dans un match décisif pour le titre de champion d'Allemagne (0-1).

Robben rate sa frappe face au Borussia :

Robben et Ribéry se disputent le ballon (930x620)

© MAXPPP

Ces deux penalties manqués (entre temps, il en avait mis un très important en demi-finales de la Ligue des champions, sur la pelouse du Real) mais aussi son altercation dans le vestiaire avec Franck Ribéry à l'issue du match aller face aux Merengue (photo) ont brouillé son image auprès des supporters, peut-être lassés de son extrême confiance en lui.  C'est donc tout le paradoxe de ce match : censé apaiser des tensions, il a exacerbé celles entre Robben et ses supporters.

"Le Bayern a constaté avec étonnement, irritation et déception que des supporteurs ont sifflé Arjen Robben mardi soir, lors du match amical contre les Pays-Bas", écrit le club le plus titré d'Allemagne dans un communiqué, dans lequel le président du club,  Karl-Heinz Rummenigge, souligne que "personne n'a le droit de siffler nos joueurs". Le club bavarois conclut en souhaitant à Robben "un bon championnat d'Europe de footbal, couronné de succès" en attendant de "le retrouver au sein de la famille du Bayern".

Son entraîneur et ses coéquipiers en équipe des Pays-Bas lui ont également apporté leur soutien. "C'est scandaleux la façon dont Arjen a été traité mardi à Munich", a regretté le sélectionneur des Pays-Bas à l'agence néerlandaise ANP. "Arjen est abattu mais j'espère qu'il sortira plus fort de cette épreuve." Van Bommel, qui côtoie Robben en sélection depuis près d'une décennie, a employé le même adjectif de "scandaleux". "Et parmi les dirigeants (du Bayern), personne ne semble vouloir le soutenir. A sa place, je me demanderais si je veux encore porter le maillot de ce club", a déclaré le joueur du PSV. Il y a deux semaines, Robben a prolongé son contrat avec le Bayern jusqu'en 2015. Pour mieux en partir ?