Ribéry part en reconquête

  • A
  • A
Ribéry part en reconquête
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le meneur de jeu du Bayern Munich revient sur ses objectifs en équipe de France.

Un joueur aura particulièrement à cœur de réussir son match, mercredi soir. Il s'agit de Franck Ribéry. Un Allemagne-France en amical est une occasion parfaite pour le meneur de jeu du Bayern Munich de s'exprimer enfin chez les Bleus. Le joueur tricolore le sait pertinemment et s'est lancé dans une grande opération de séduction du public français, à deux jours du match. Dans le JDD déjà, "Kaiser Franck" a affirmé qu'il "travaillait pour retrouver l'amour des supporters". Bis repetita lundi dans les colonnes du Parisien.

Mea culpa sur le Mondial 2010. Lors du dernier match des Bleus au Stade de France contre la Belgique (0-0), Franck Ribéry a été sifflé lors de son entrée sur le terrain. "C'est toujours difficile à entendre", concède Ribéry. "J'ai été mauvais pendant le Mondial et, pour ça, les supporters peuvent m'en vouloir. Cet échec m'a anéanti. Ils doivent aussi le savoir. J'aime toujours profondément ce maillot bleu". Et d'en rajouter une couche sur son bonheur de joueur en équipe de France : "c'est à chaque fois une immense fierté de revenir en sélection".

Ses souvenirs de 2006. Dans un bon plan com', il est aussi important d'afficher quelques bons souvenirs. Et des belles images en bleu, Ribéry en possède quelques unes, notamment lors de ses débuts pendant la Coupe du monde 2006. "Encore aujourd'hui, quand je revois nos rencontres contre l'Espagne (3-1), le Brésil (1-0) ou le Portugal (1-0), j'ai la chair de poule. Je vis des choses extraordinaires avec le Bayern Munich mais là, c'était encore plus intense".

Ribery-2

Un but pour se relancer. Si "Ch'ti Franck est en pleine forme au Bayern Munich (il a encore marqué un double dimanche après-midi - retrouvez ici la vidéo), difficile d'être aussi élogieux sur ses dernières apparitions en équipe de France. "Avec le Bayern, j'ai retrouvé le plaisir. Je tente et je réussis des gestes. En équipe de France, ce que je fais est encore un peu forcé", a concédé Ribéry au Parisien. Et d'entrevoir une solution à ses problèmes : "quand je vais marquer, ça va revenir". Il serait plus que temps. Et pour cause, il n'a plus marqué avec les Bleus depuis... le 1er avril 2009.

Son ami Zidane. Dans une deuxième partie d'interview plus personnelle, Franck Ribéry a accepté de livrer sa version de l'amitié au Parisien. "Quelqu'un de fidèle en qui tu peux avoir confiance". Merci Franck pour la définition. On en apprend davantage quand il parle de son ancien coéquipier, Zinédine Zidane. "Zizou, c'est ma plus belle rencontre dans le football. Il a aussi été présent quand tout allait de travers pour moi. Il était là pour me soutenir".