Ribéry ne supporte plus les critiques

  • A
  • A
Ribéry ne supporte plus les critiques
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Avant de retrouver l'OM mercredi, Ribéry revient sur le désamour du public français.

Mercredi soir, Franck Ribéry fera son grand retour au Stade Vélodrome, pour affronter l'OM en quarts de finale aller de la Ligue des champions. A la veille de ce grand rendez-vous, le milieu de terrain du Bayern Munich a accordé une interview au journal L'Equipe. "Kaiser Franck" revient notamment sur les critiques qu'il doit affronter en France.

Après deux ans passés à Marseille (entre 2005 et 2007), Ribéry revient donc en adversaire, mercredi soir au Stade Vélodrome. Cet été, ça fera cinq ans qu'il joue en Bavière. Et visiblement, il n'est pas prêt à s'embarquer pour une nouvelle destination. "Je me sens complètement munichois. Dans ce club, dans cette ville, je suis comme à la maison. J'y suis très heureux et j'ai l'impression d'être libéré". Ribéry se voit même "finir sa carrière" à Munich. 

"Des sifflets" pour son retour

Très heureux en Allemagne, le sportif français le mieux payé redoute, en revanche, l'accueil du Stade Vélodrome, mercredi soir. Il s'attend même "à des sifflets". "C'est normal, c'est le foot. Les supporters, je le sais, ne m'ont pas oublié et ils ont apprécié le contact que j'avais avec eux. Mais ils ne vont pas non plus m'applaudir".

Ribéry-2
Dans cet entretien accordé au journal L'Equipe, "Ch'ti Franck" en profite également pour pousser son coup de gueule contre ceux qu'il appelle "les consultants". Sans nommer personne, Ribéry s'énerve : "je ne comprends toujours pas. Ce n'est pas directement avec le public qu'il y a un problème, c'est aussi avec certains consultants. Ils n'arrêtent pas de me critiquer. Avec le public, en revanche, j'ai le sentiment que les choses s'améliorent".

Manque d'engagement ?

Au centre des critiques, un certain manque de "gnaque" sur le terrain quand il joue avec les Bleus. "On m'a reproché de prendre Laurent Blanc pour un idiot. C'est lourd. Ça me met plus les boules qu'autre chose". Et de réaffirmer : "l'envie, elle est là". Les prestations de Ribéry en bleu sont compliquées depuis plusieurs saisons. Pour cause, il n'a plus marqué avec les Bleus depuis... le 1er avril 2009.