Ribéry-Nasri, duel de retraités

  • A
  • A
Ribéry-Nasri, duel de retraités
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

CHOC - Le Bayern reçoit Manchester City, mercredi soir. Une affiche à la saveur particulière pour nous Français.

Ils l'ont annoncé coup sur coup. 9 août 2014 : Samir Nasri explique qu'il ne souhaite plus porter le maillot de l'équipe de France. 14 août 2014 : Franck Ribéry l'imite et dit vouloir lui aussi se consacrer exclusivement à son club. En cinq jours, et à chaque fois dans un média local - le quotidien britannique The Guardian pour Nasri, le bihebdomadaire allemand Kicker pour Ribéry -, les deux milieux de terrain tricolores, aussi talentueux que tempétueux, mettent fin à leur aventure avec les Bleus, marquée pour l'un comme pour l'autre par quelques affaires d'envergure (la grève de l’entraînement à Knysna pour Ribéry, les "bisbilles" avec les journalistes à l’Euro 2012 pour Nasri). Ils le font un mois après la Coupe du monde au Brésil, qu'ils ont manquée tous les deux. Sans eux, l'équipe de France a brillé et atteint les quarts de finale de la compétition. Le hasard a voulu que les deux se retrouvent face à face, pour le premier choc de la Ligue des champions entre le Bayern Munich et Manchester City, mercredi soir.

Un statut de joueur cadre. Alors qu'il aurait pu être l'un des leaders de l'équipe de France en route vers l'Euro à domicile - à la différence de Nasri, qui n'avait pas été retenu par Deschamps pour la Coupe du monde -, Ribéry, blessé en juin dernier, a choisi de n'être que l'homme du Bayern Munich, club qu'il a rejoint en 2007 et avec lequel il est lié jusqu'en 2017. Nasri, lui, a signé en juillet une prolongation de cinq ans avec les Skyblues. Ces deux-là, passés par Marseille en France, sont aujourd'hui champions d'Allemagne et d'Angleterre en titre. Mieux, ils ont également la confiance de leurs entraîneurs. De retour de blessure samedi face au Vfb Stuttgart, Ribéry, entré en jeu à la place de Mario Götze, a inscrit le deuxième but des Bavarois, sur une frappe croisée du gauche.

Ribéry soigne son retour (à 0'21") :

Nasri était lui aussi remplaçant au coup d'envoi sur la pelouse d'Arsenal, samedi. Son entrée en jeu a permis à City de stabiliser son milieu de terrain, qui avait souffert lors de la première période (2-2 score final). En trois saisons, Nasri s'est imposé comme l'un des régulateurs du jeu des Skyblues, à qui il a offert le titre en mai dernier. Et si les deux joueurs étaient remplaçants samedi, c'est pour mieux être titulaires, mardi soir, pour un remake de la saison dernière. Les joueurs de Manchester City, battus à l'aller 3-1, s'étaient imposés 3-2 sur la pelouse du Bayern Munich, manquant de peu de souffler à son hôte du soir la première place du groupe. On attend autant de spectacle mardi soir. avec les deux jeunes retraités de l'équipe de France en acteurs principaux.

>> LIRE AUSSI : Bleus : Ribéry n'a pas changé d'avis