Real-City, un choc sous pression

  • A
  • A
Real-City, un choc sous pression
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Real Madrid compte sur la C1 pour relancer sa saison, mercredi.

La "décima". La dixième. Depuis... dix ans, la conquête d'une dixième Ligue des champions (ou ex-Coupe des clubs champions) tourne peu à peu à l'obsession du côté du Real Madrid. Il y a eu cette longue série d'éliminations au stade des huitièmes de finale (six fois de suite entre 2005 et 2010) puis deux désillusions en demi-finales, face au Barça, il y a deux ans, et l'an dernier, aux tirs au but, contre le Bayern Munich. Le Real Madrid, qui a récupéré le titre de champion d'Espagne en mai, veut croire que, cette année, le vent a définitivement tourné.

La Ligue des champions, un "antidote" ?

Mais voilà, le Real aborde la Ligue des champions, mardi soir, en pleine tempête. Les joueurs de José Mourinho se sont inclinés le week-end dernier à Séville (1-0), concédant leur deuxième défaite en quatre journées de championnat. Pendant ce temps-là, le Barça, lui, accumule les victoires et possède déjà huit points d'avance. "Mou" a fustigé le comportement de ses joueurs, accusés de ne plus faire du football leur "priorité". Le vestiaire, déjà ébranlé par les caprices de Ronaldo, aurait pris ombrage de ses remarques assassines. Chaude ambiance.

Unes de As et Marca (930x620)

© Montage As/Marca

Et le Real ne débute pas la C1 face à n'importe qui : c'est en effet Manchester City qui sera sur la pelouse de Bernabeu, mardi soir, prémisse d'une lutte terrible dans le groupe D entre champions nationaux (Real, City, mais aussi Borussia Dortmund et Ajax Amsterdam). "Haut risque", titre le quotidien pro-madrilène As, tandis que son concurrent, Marca, préfère voir en la C1, la "Champions", un "antidote".

"Le match à un milliard"

"J'ai la conviction qu'aujourd'hui (mardi), j'aurai une équipe", dit Mourinho. "Cette rencontre est dangereuse, nous pouvons réveiller la bête", considère David Silva, qui va retrouver plusieurs de ses équipiers de la sélection espagnole lors de ce "match à un milliard" entre l'historique "Maison blanche" et le nouveau riche, Manchester City, deux des effectifs les plus valorisés au monde.

Valorisés, les prix l'ont été également puisque, selon le site Sportune.fr, la gamme de billets pour la rencontre s'étend de 50 à...595 euros pour les places VIP, un record pour cette première journée de Ligue des champions. De fait, le stade Santiago Bernabeu ne devrait pas afficher complet pour ce choc digne d'une finale entre les tenants des deux championnats les plus puissants de la planète.