Qui pour remplacer Ancelotti ?

  • A
  • A
Qui pour remplacer Ancelotti ?
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Les dirigeants qataris ne veulent plus de Carlo Ancelotti. Qui pourrait le remplacer ?

Moins d'un an après son arrivée, Carlo Ancelotti est déjà sur la sellette. Trois défaites en championnat (2-1 contre Saint-Etienne, Rennes et à Nice), une élimination en Coupe de la Ligue (contre Saint-Etienne aux tirs au but), des problèmes récurrents dans le vestiaire et un système de jeu qui peine à s'affirmer. Trop, c'est trop pour le nouveau "boss" du PSG, Nasser al-Khelaïfi, qui serait pressé de remplacer Ancelotti. Mais par qui ? Trois noms sont avancés, lundi matin dans les colonnes de L'Equipe : José Mourinho, Pep Guardiola et Arsène Wenger.


>>> José Mourinho, le plus PSG-compatible

Mourinho

Les pour. Selon des informations du Parisien, le contact a bien été établi entre l'actuel coach du Real Madrid, José Mourinho et les dirigeants parisiens. Selon la presse espagnole, "l'ère Mourinho touche à sa fin". Absurde il y a encore quelques mois, l'hypothèse est donc de plus en plus crédible. Qu'apporterait-il de plus qu'Ancelotti à Paris ? Tout ! Encore nominé pour le titre de meilleur entraineur en 2012, le "Special One" a réussi partout où il est passé (FC Porto, Chelsea, Inter Milan, Real Madrid). Un palmarès génial et de grandes qualités de management. Il n'aurait aucune difficulté à gérer Ibrahimovic après avoir entraîné Cristiano Ronaldo pendant trois ans. Pour la com', il est également l'homme de la situation pour les Qataris puisqu'il sait jouer à merveille avec les médias. Ah, on allait oublier un atout de taille, il parle très bien français.

Les contre. Son ego et sa susceptibilité n'ont pas d'égal. C'est d'ailleurs ce qui a fini par lasser Florentino Perez, le président du Real Madrid. Quand il s'enferme dans son mutisme, José Mourinho est capable de se transformer en véritable diva, de ne plus répondre à la presse et d'envoyer son assistant pour répondre à sa place (comme il l'a fait à plusieurs reprises au Real). Et quand il répond, il s'emporte parfois un peu trop. Il est aussi capable de perdre son sang-froid en plein match et s'en prendre à l'arbitre. Dernier inconvénient, José Mourinho est en contrat jusqu'en 2016 avec le Real. S'attacher ses services dès la fin de la saison coûterait très cher à Paris.  

Mourinho-3

>>> Pep Guardiola, une vie après le Barça ?

Guardiola-Ibrahimovic

Les pour. Il a entraîné le Barça de 2008 à 2012. Cette petite ligne sur son CV devrait suffire à n'importe quel amateur de ballon rond. Mais développons. Trois championnats d'Espagne (2009, 2010 et 2011), deux Ligues des champions (2009 et 2011), deux Coupes du Roi (2009 et 2012)… Et on ne vous parle même pas des distinctions personnelles. Beaucoup plus calme que Mourinho, Pep Guardiola a été très apprécié par l'ensemble de ses joueurs, à l'exception de Zlatan Ibrahimovic…

Les contre. Guardiola et Ibrahimovic ne sont pas vraiment les meilleurs amis du monde. Dans son autobiographie, l'attaquant suédois égratigne à plusieurs reprises son ancien coach. Un exemple ? "José Mourinho est une grande star. Mourinho est l'opposé de Guardiola. Si Mourinho illumine la scène, Guardiola descend le rideau". On aura compris le choix de Zlatan… Autre point faible du technicien catalan, il n'a entraîné "que" le Barça. Il collait parfaitement à la philosophie du club pour y avoir joué pendant 11 ans. Mais comment réagira-t-il dans un autre club ? Impossible à  dire…

>>> Arsène Wenger, trop étiqueté à Arsenal

Les pour. Consultant depuis plusieurs années pour la chaîne sportive Al-Jazira Sports, Arsène Wenger est aussi proche des dirigeants qataris. Il l'a déjà annoncé à plusieurs reprises, le projet sportif du club de la capitale l'intéresse et il se verrait très bien dans le staff parisien.  A 63 ans, le technicien français possède une expérience très importante sur la scène européenne. A Arsenal depuis 1996, il a passé plus de 900 matches sur le banc londonien. Considéré par Sir Alex Ferguson en personne comme l'un des meilleurs coachs au monde, l'Alsacien est apte à relever le défi parisien.

wenger

Les contre. Le nom de Wenger est indissociable de celui d'Arsenal. Après 16 saisons chez les Gunners, on a du mal à le voir ailleurs. Et puis, n'oublions pas qu'il n'a plus gagné aucun trophée avec Arsenal depuis 2005. Beaucoup moins bling-bling que José Mourinho et Pep Guardiola, Arsène Wenger ne serait certainement pas le meilleur atout com' pour les Qataris.