Quelle équipe pour le PSG la saison prochaine ?

  • A
  • A
Quelle équipe pour le PSG la saison prochaine ?
@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

FUTUR - Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, admet qu'il faut "régénérer l'équipe" du PSG.

"Régénérer l'équipe." Ces trois petits mots lâchés par le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, une semaine après l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions par le Barça (1-3 au Parc des Princes, 0-2 au Camp Nou), mardi, dans les colonnes du Parisien, sont lourds de signification. Oui, malgré le triplé historique qui se profile sur le plan national (le PSG a remporté la Coupe de la Ligue, pointe en 2e position de Ligue 1 avec un match en retard à jouer mardi soir contre Metz et disputera la finale de la Coupe de France, le 30 mai prochain,  contre Auxerre), le club de la capitale a besoin d'un effectif remodelé s'il veut encore franchir un palier. Puisque le président du PSG ne donne aucun nom de joueur, nous avons décidé de l'y aider avec cette petite revue des possibles...

Sirigu avec le PSG (960x640)

© F.Fife/AFP

GARDIEN DE BUT.Sirigu et puis c'est tout ? Ah, que n'a-t-on entendu après le quart de finale aller face au Barça. Trop tendre, pas assez décisif, limité dans son jeu au pied, en difficulté dans les sorties aériennes : Salvatore Sirigu était le dernier des portiers. Dès le match suivant, à Nice (3-1), l'international italien a pourtant prouvé qu'on pouvait compter sur lui. Toujours. Car l'ancien de Palerme achève (déjà) sa quatrième saison au PSG. Et, les deux dernières années, il a été sacré meilleur gardien de Ligue 1, un championnat qui a toujours été réputé pour la qualité de ses portiers. Alors, le PSG peut-il espérer mieux que Sirigu, qui dispose d'un contrat longue durée (jusqu'en 2018) ? Tous les yeux sont rivés sur Chelsea, où évoluent le meilleur gardien du moment, le Belge Thibaut Courtois, et le meilleur remplaçant du moment, le Tchèque Petr Cech. Paris est-il prêt à abandonner l'assurance Sirigu pour un autre placement ? Pas sûr.

David Luiz face au Barça (1280x640)

© Miguel MEDINA/AFP

DÉFENSE. Toujours plus de Brésil ? Davantage que l'année dernière, la défense du PSG s'est retrouvée cette année dans l’œil du cyclone, et notamment la charnière brésilienne Thiago Silva-David Luiz, alternant blessures (parfois mal gérées niveau communication), coups d'éclat - la qualification à Chelsea avec un but chacun - et incroyables ratés, comme les deux matches de  David Luiz (photo) face au Barça. Si Thiago Silva semble indéboulonnable, le feu follet chevelu a bien du souci à se faire pour la saison prochaine, notamment avec l'émergence de Marquinhos. Le jeune brésilien a prouvé cette saison qu'il peut occuper l'axe. Son principal problème est qu'il est peut-être aussi le meilleur arrière droit du PSG. Grégory van der Wiel, inconstant, n'a pas confirmé l'embellie de la saison dernière. Quant à Serge Aurier, prêté par Toulouse, il n'a pas pleinement convaincu. Dani Alves, en fin de contrat au Barça, est une cible du PSG. Mais depuis si longtemps...

Pogba

© REUTERS

MILIEU DE TERRAIN. Pogba sinon rien ? Deux joueurs ont confirmé cette année leur statut de taulier du PSG : Blaise Matuidi et Marco Verratti. Eux sont indéboulonnables. Sous contrat pendant encore un an, Thiago Motta devrait faire bénéficier le club de la capitale de sa vista pendant un an de plus (s'il n'est pas blessé). Capable de jouer au milieu comme devant, Javier Pastore, "le premier à croire au projet" selon Nasser Al-Khelaïfi, devrait rester et les amateurs de beau jeu ne s'en plaindront pas. Adrien Rabiot, solide sans être génial, devrait continuer à jouer les utilités. En revanche, l'avenir s'annonce plus sombre pour Yohan Cabaye. Passé de star de Premier League à remplaçant au PSG, l'ancien joueur Newcastle laisse des plumes dans son aventure parisienne, et peut-être même une place assurée à l'Euro 2016. Là, c'est plutôt lui qui devrait solliciter un départ, histoire d'obtenir du temps de jeu. Evidemment, le PSG ne rêve que d'une chose au milieu : l'arrivée de Paul Pogba. Jeune, talentueux, expérimenté, fantasque, "bankable" : il a toutes les qualités pour incarner le PSG à l'avenir. Oui, mais voilà, comme le dit Nasser Al-Khelaïfi, "tous les grands clubs le veulent". Et la Juve, surtout, en veut beaucoup d'argent. Et comme le PSG n'a pas toute la latitude possible au niveau transferts avec le fair-play financier, ça risque d'être compliqué. En tout cas cet été.

Ibrahimovic avec Matuidi (1280x640)

© Martin BUREAU/AFP

ATTAQUE. Ibra toujours là, et Cavani aussi ? Les dossiers sont là fort nombreux. Le premier d'entre eux n'est pas le moins épineux. Entre suspensions (parfois stupides) et rendement décroissant, Zlatan Ibrahimovic va boucler sa saison la moins accomplie au PSG. Il lui reste un an de contrat. Dilemme. "La question ne se pose pas. Il reste avec nous la saison prochaine, c'est sûr", tranche Nasser Al-Khelaïfi, décidé à s'asseoir sur le montant d'un transfert pour jouir une année de plus de l'aura d'Ibra. Plus surprenant, le président parisien annonce également qu'Edinson Cavani va rester au PSG. Compte-tenu de sa saison que l'Uruguayen vient d'effectuer, qu'on va qualifier de mi-figue mi-raisin - il ne faut pas oublier ses six buts en Ligue des champions -, c'est assez surprenant. C'est surprenant aussi car le "Matador" souhaiterait demander des garanties à ses dirigeants, à savoir jouer dans l'axe. Ses quelques prestations à ce poste plaident pour lui. Mais tant qu'Ibra sera là, difficile de lui faire une place... Malgré son triplé, samedi, contre Lille, Ezequiel Lavezzi, devrait la laisser, lui, sa place. Certains clubs italiens l’accueilleraient à bras ouverts. Pour occuper les côtés, Lucas est favori à droite. A gauche, le nom d'Angel Di Maria - qui serait sans doute déjà là sans le fair-play financier dixit Nasser Al-Khelaïfi -, revient évidemment avec insistance. Polyvalent, l'Espagnol Pedro, qui fait le banc au Barça, pourrait être également un excellent atout.

ENTRAÎNEUR.Blanc dans la continuité ? "Oui, bien sûr." Nasser Al-Khelaïfi s'est montré catégorique sur la présence de Laurent Blanc sur le banc parisien la saison prochaine. Malgré l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions et les éternelles rumeurs - Antonio Conte, Diego Simeone, Leonardo, etc. -, "Lolo" est en effet en passe de réaliser un triplé historique (et même quadruplé si l'on compte le Trophée des champions disputé en début de saison) sur le plan domestique. Blanc qui reste, c'est évidemment dans l'hypothèse où le PSG est sacré champion de France. Ne pas être titré serait "inconcevable", selon Nasser Al-Khelaïfi. Et la réponse sur l'avenir de Blanc au PSG certainement beaucoup moins catégorique...

On résume le possible onze-type du PSG la saison prochaine, en étant rationnel (un peu) et ambitieux (un peu aussi) : Sirigu - Marquinhos, David Luiz, Thiago Silva, Maxwell - Verratti, Matuidi, Pastore - Lucas, Ibrahimovic, Di Maria.

>> LIRE AUSSI - PSG : Saint-Germain ne veut pas lâcher Paris

>> LIRE AUSSI - Serge Atlaoui : le PSG n'interviendra pas

>> LIRE AUSSI - Les filles du PSG, par gagnant du Qatar