PSG : Sablé, le champagne est au frais

  • A
  • A
PSG : Sablé, le champagne est au frais
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Le club sarthois s'apprête à faire la fête lors de la réception du PSG, vendredi.

Dimanche 8 janvier, tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe de France. Des hurlements de joie s'élèvent dans le studio d'Eurosport. Le papier sur lequel figure le nom du PSG vient de sortir. L'heureux élu : le Sablé FC, club de CFA2 né en 1986 de la fusion de trois clubs voisins : l'Étoile Sabolienne, l'Association Sportive de Sablé et Sablé-Relaxe.

"C'est impressionnant, il y a six ans encore, on jouait notre maintien en DSR contre Montfort-le-Gesnois et maintenant on joue un 16e de finale contre le PSG (vendredi, 20h30), l'équipe la plus médiatique de l'année", se réjouit le défenseur du Sablé FC, Julien Legendre. Le club sarthois mesure sa chance. Et, dans sa préparation du "grand match" de vendredi soir, il a mis tous les atouts de son côté.

Délocalisation et coup de pub

Dès le tirage au sort, les grandes manoeuvres ont commencé. Il a rapidement été acté que le seizième de finale n'aurait pas lieu au champêtre stade Rémy-Lambert et ses 1.500 places. Cap vers le Nord-Est donc et Le Mans, chef-lieu du département, et son stade, la MMArena, sevrée de très grands rendez-vous (Le Mans FC ne brille pas en Ligue 2), et qui affichera guichets fermés, vendredi soir.

"C'est un rêve pour les joueurs", explique le speaker du stade :


Le double effet PSG et "Petit Poucet" n'a pas tardé à se faire sentir. Ou plutôt devrait-on dire "Petit Poulet". Car le puissant PSG va s'attaquer à un haut lieu de la volaille française. Le président Gérard Gautier est éleveur de poulets dans le civil. Deux joueurs, l'attaquant Quentin Bacha et le milieu récupérateur Jean-Paul Gneba, travaillent dans un abattoir de volailles. Et l'un des sponsors du club est un célèbre groupe alimentaire spécialisé dans la transformation des poulets, basé à Sablé. Pour fêter ça, un petit entraînement avec mascottes et poulets en liberté a été organisé cette semaine, devant les caméras.

Sablé fait sa com avec des poulets :

Malgré l'écart de niveau, les joueurs de Sablé n'entendent pas se faire plumer par le PSG, au budget 300 fois supérieur. "Sur le terrain, il n'y aura certainement pas le même écart que dans les budgets. Le sport et la Coupe de France ont ça de beau que sur 90 ou 120 minutes, on peut être capables de rivaliser", souligne Gérard Gautier.

Sous les yeux de François Fillon

Lors des trois tours précédents de Coupe de France, le Sablé FC a déjà renversé trois clubs issus de divisions supérieures. Il a successivement balayé Poiré-sur-Vie (National, 4-2), Vitré (CFA, 4-1) et surtout Sedan (Ligue 2), aux tirs au but (3-3 a.p.). "On ne va pas rivaliser tactiquement ou techniquement, mais on peut réaliser quelque chose à l'envie, avec nos valeurs. La pression sera sur les épaules des Parisiens", assure Olivier Pignolet, l'entraîneur. Mais, échaudé par la très belle résistance de Locminé (CFA2 également) au tour précédent, le PSG n'entend pas prendre les Saboliens pour des jambons.

"Il faudra jouer avec concentration et détermination pour gagner", a convenu Carlo Ancelotti, qui poursuit son tour de France des équipes amateurs. "J'ai vu une vidéo de Sablé. Leur façon de jouer n'est pas très importante mais ils vont avoir la même motivation que Locminé."

Elle pourrait même être supérieure. Car, dans les gradins, prendra place le Premier ministre, François Fillon, qui a été maire de Sablé entre 1983 et 2001, mais qui sera candidat aux législatives, à Paris, en juin prochain. Supportera-t-il l'équipe de sa ville d'origine ou sa ville d'adoption ? "Je serai pour la beauté du sport", avait-il commenté le 9 janvier dernier en marge de ses voeux à la presse. Reste à espérer que les joueurs de Sablé FC fassent preuve d'un peu plus d'engagement...