PSG : Lucas Moura pour les nuls

  • A
  • A
PSG : Lucas Moura pour les nuls
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - La pépite brésilienne de Sao Paulo vient renforcer le PSG cet hiver. Petite présentation.

Recruté l'été dernier pour 40 millions d'euros (plus 5 de bonus), le milieu de terrain offensif brésilien Lucas Moura devrait être le seul renfort pour le PSG cet hiver. Mais quel renfort ! A 20 ans, l'ancien joueur de Sao Paulo a du feu dans les jambes et du talent à revendre. Découverte d'un joueur encore méconnu du grand public en Europe et qui sera officiellement présenté au musée de l'art islamique, à Doha, mardi.

Un talent précoce. Lucas Rodrigues Moura da Silva, dit Lucas Moura, ou encore Lucas, a eu 20 ans le 13 août dernier. Mais il a déjà derrière lui un parcours footballistique de très haut niveau, qui s'est rapidement concrétisé sous le maillot or et vert de la sélection brésilienne. Retenu dans la Seleçao pour la Copa America des moins de 20 ans, en 2011, Lucas Moura et le Brésil avaient survolé la compétition avec cinq victoires, un nul et une défaite. Lors du dernier match face à l'Uruguay, qui faisait office de finale (score final : 6-0), Lucas Moura avait inscrit un triplé et volé la vedette à un certain Neymar, auteur d'un doublé.

Lucas inscrit un triplé face à l'Uruguay :

Future star du Brésil. En attirant Lucas Moura, le PSG s'est assuré la présence dans ses rangs d'un deuxième titulaire en puissance de l'équipe du Brésil après le défenseur Thiago Silva (qui a coûté le même prix, soit 40 millions d'euros). A deux ans du Mondial au Brésil, et alors que la Seleçao va faire l'objet de toutes les attentions à travers le monde, ce n'est évidemment pas un détail pour un PSG en quête perpétuelle de notoriété. A 20 ans seulement, Lucas possède déjà 22 sélections avec le Brésil pour trois buts inscrits, dont le premier, le 29 septembre 2011, sur un modèle de contre-attaque face à l'Argentine.

Lucas marque son premier but avec les A :

Les deux autres buts marqués avec les A sont moins significatifs, car marqués face à de faibles adversaires lors de matches à sens unique (8-0 face à la Chine le 10 septembre dernier et 6-0 contre l'Irak le 11 octobre). Sélectionné cet été dans l'équipe olympique du Brésil pour les Jeux de Londres, Lucas y a été peu en vue, avec une seule titularisation, face à la Nouvelle-Zélande en phase de groupes, et quelques bouts de matches, comme lors de la finale perdue face au Mexique (1-2), où il est entré en jeu à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. En Seleçao (comme bientôt au PSG), Lucas est confronté à une concurrence féroce (Leandro Damiao, Pato, Oscar, etc.). 

Enfant de Sao Paulo. Né dans la capitale économique du Brésil, comme d'autres personnalités du sport brésilien avant lui, à l'instar du pilote de F1 Ayrton Senna, Lucas Moura a grandi au sein du grand club de la ville, le Sao Paulo FC. Après quatre années chez les juniors, Lucas a effectué le grand saut chez les pros en 2010 avant d'exploser en 2011. Laissé à la disposition de Sao Paulo jusqu'à la fin de la saison, Lucas y a remporté le 12 décembre dernier son seul titre avec le SPFC, la Coupe sud-américaine, l'équivalent de la Ligue Europa en Amérique du Sud, en venant à bout des Argentins de Tigre (0-0, 2-0). Auteur du premier but, il a été passeur décisif sur le second.

Lucas remporte son seul titre avec Sao Paulo :

Un international brésilien qui reste à Sao Paulo avant de rejoindre le PSG pendant l'hiver, cela rappelle évidemment la trajectoire de Rai, arrivé fin 1993 à Paris. Le petit frère de Socrates y resta quatre saisons et demie et devint l'une des icônes du Parc des princes. Comme son illustre aîné Rai, Lucas Moura va lui aussi devoir s'acclimater rapidement à un nouveau climat et à un nouvel environnement...

Un joueur polyvalent. Justement, la question est de savoir quelle place Lucas va se faire dans ce nouvel environnement. Joueur polyvalent pouvant évoluer presque à tous les postes offensifs, il possède une prédilection pour celui de milieu offensif droit. Dans le dispositif en 4-4-2 que Carlo Ancelotti a mis au point depuis la trêve, il pourrait ainsi être le pendant d'Ezequiel Lavezzi et mettre sur le banc... Javier Pastore.

Lucas Moura a rejoint ses coéquipiers dimanche :

 Mais Lucas, très habile devant le but et rapide balle au pied, pourrait tout aussi bien se révéler être le complément idéal de Zlatan Ibrahimovic. Et, dans ce cas, c'est Jérémy Ménez qui aurait du souci à se faire pour sa place de titulaire. Les grands débuts de Lucas avec le PSG, sans doute mercredi en amical contre le champion du Qatar, Lekhwiya, donneront une première indication sur son positionnement dans le onze d'un PSG plus que jamais "galactique"...