PSG : le beau jeu, c’est pour quand ?

  • A
  • A
PSG : le beau jeu, c’est pour quand ?
@ REUTERS
Partagez sur :

ENNUI - Paris retrouve Bordeaux (vendredi à 20h30) et aimerait bien voir du beau jeu.

S'il est toujours invaincu depuis le début de la saison, Paris n’a pas pour autant convaincu. Quatre jours avant de se rendre au Pirée en Ligue des champions pour défier l’Olympiakos et dix jours avant le choc face à Monaco, le PSG retrouve Bordeaux vendredi soir (20h30). Un bon test pour les troupes de Laurent Blanc. Une belle occasion également de voir si Paris est enfin prêt à offrir du beau jeu.

PSG

Le PSG n’aime pas trop la rentrée. Les achats de fournitures scolaires, ce n’est pas vraiment le grand dada des Parisiens. L’année dernière, les joueurs d’Ancelotti avaient débuté leur saison au ralenti (6 points en 4 matches). Même constat l’année précédente (7 points pris en 4 rencontres) et lors de la saison 2010-2011 (4 points en 4 matches). Cette année, c’est un peu mieux (8 points, 2 victoires et 2 nuls) mais ce n’est pas encore le rythme d’un champion. La reprise n’est pas toujours évidente pour les joueurs. Il faut également ajouter toute une série de matches avec leurs sélections nationales (beaucoup sont internationaux au PSG) et des déplacements souvent très longs qui épuisent Zlatan et ses coéquipiers.

Des adversaires qui défendent à 10. Toutes les équipes qui affrontent Paris en Ligue 1 (à l’exception de quelques clubs) ne rêvent que d’une chose : gêner les Parisiens. Jocelyn Gourvennec, l’entraîneur de Guingamp, qui a déjà rencontré les Parisiens (victoire 2-0 dans les arrêts de jeu lors de la 4e journée), l’a lui-même clairement dit après le match : "on les a gênés et ils n’ont pas trouvé la solution". Contre Paris et son armada offensive, une seule solution avancée par de nombreuses équipes : la défense. Face à 10 joueurs regroupés derrière, Paris met souvent du temps à trouver la solution et peine à déployer du beau jeu.



Pastore, toujours pas dans le bon tempo. Javier "intermittent" Pastore pose toujours problème au club parisien. Inexistant derrière, rarement inspiré, l’Argentin ralentit le jeu quand ses coéquipiers et ses fans réclament plus de rythme. Alors que faire ? Continuer à le titulariser ou le reléguer sur le banc ? C’est un sacré dilemme pour Laurent Blanc qui ne possède pas 36 véritables meneurs de jeu dans son effectif. Mais il sera difficile de maintenir "El Flaco" (le "Maigre") sur le terrain s’il continue à briller un match sur quatre ou cinq. Contre Bordeaux, la question ne se posera même pas. Pastore est blessé…

Pastore-2

Une équipe taillée pour l’Europe ? L’ancien directeur sportif Leonardo avait créé la polémique la saison dernière. Après avoir été accusé par la presse de diriger une équipe pas vraiment "excitante", le Brésilien avait lancé : "nous avons équipe plus faite pour l’Europe". La question pourrait revenir si Paris continue à se montrer suffisant en championnat. Mais avec la concurrence de Monaco et Marseille, le PSG ne devra pas se contenter de la Ligue des champions pour briller.

Le programme de la 5e journée de Ligue 1 :

Bordeaux - PSG (vendredi à 20h30)
Toulouse - Marseille (samedi à 17h)
Ajaccio - Evian (samedi à 20h)
Guingamp - Bastia
Montpellier - Reims
Nantes - Sochaux
Valenciennes - Saint-Etienne
Monaco - Lorien (dimanche à 14h)
Lille - Nice (dimanche à 17h)
Lyon - Rennes (dimanche à 21h)