PSG : Ibrahimovic ne jouera pas les deux matches contre Monaco

  • A
  • A
PSG : Ibrahimovic ne jouera pas les deux matches contre Monaco
@ Jeff PACHOUD/AFP
Partagez sur :

SUSPENSION - Le géant suédois a été condamné à trois matches de suspension, dont un avec sursis, pour son geste contre Saint-Etienne.

Déjà confronté à une cascade de blessures avant son huitième de finale aller de la Ligue des champions, mardi dernier, contre Chelsea (1-1), la PSG va devoir faire face à un autre problème avec la suspension de son attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic. Le géant suédois a été sanctionné d'une suspension de trois matches, dont un avec sursis, pour son intervention à hauteur du genou sur le Stéphanois Romain Hamouma en toute fin de match, le dimanche 25 janvier dernier, lors de la 22e journée de Ligue 1 (0-1). "Ibra" manquera donc deux matches contre Monaco, en championnat, le dimanche 1er mars sur le Rocher, et le quart de finale de Coupe de France au Parc des Princes, trois jours plus tard, le mercredi 4 mars.

Ibrahimovic "tacle" Hamouma (à 1'32", document Canal+) :

Présent contre Toulouse. Sur l'action en question, l'arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet, avait adressé un carton jaune à "Ibra" mais avait rédigé un rapport complémentaire ce qui avait eu pour effet de "geler" cet avertissement, le troisième reçu en dix matches par le Suédois, ce qui lui valait logiquement une suspension d'un match. "Ibra" avait pu jouer la demi-finale de la Coupe de la Ligue, le 3 février, à Lille (0-1). Vingt jours plus tard, la commission de discipline de la Ligue a décidé jeudi soir d'alourdir la sanction, en ajoutant un match et un autre avec sursis. La décision prend effet mardi prochain : Ibrahimovic pourra donc jouer contre Toulouse, samedi, au Parc des Princes, lors de la 26e journée de Ligue 1.

Ibrahimovic contre Caen (960x640)

© K.Tribouillard/AFP

Déjà un carton jaune en stock. "Zlatan" va devoir faire attention : il a déjà un carton jaune en stock, un avertissement récolté face à Caen samedi dernier pour avoir enlevé son maillot afin de dévoiler des noms d'enfants victimes de la faim tatoués sur son torse. L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, avait regretté à demi-mots ce geste. "Imaginez que le match monte en température et qu'il prenne un deuxième avertissement", avait noté le coach parisien. "C'était une bonne intention, mais je ne sais pas si c'était une bonne chose d'enlever son maillot."

Cavani comme solution de rechange. L'entraîneur parisien va donc devoir se passer de son joueur vedette pour les deux prochains grands rendez-vous nationaux du club, dont un quart de finale de Coupe de France qui reste le seul trophée que le PSG n'a pas remporté depuis l'arrivée de l'investisseur qatarien QSI. En l'absence de "Zlatan", Blanc va sans aucun doute faire confiance à Edinson Cavani, habituel remplaçant d'Ibrahimovic en pointe quand le Suédois est blessé ou suspendu. C'est un moindre mal pour le PSG car l'attaquant uruguayen a montré mardi face à Chelsea qu'il avait peut-être retrouvé la grande forme. Quant à l'absence d'Ibrahimovic, les supporters parisiens y verront peut-être un signe positif. Cette suspension de deux matches va en effet lui permettre de se reposer et d'arriver frais pour le huitième de finale retour de Ligue des champions contre les Blues, le mercredi 11 mars prochain. Il aura même le temps de se remettre en jambes, le week-end précédent, contre Lens...

>> LIRE AUSSI : Le PSG peut-il créer l'exploit contre Chelsea ?