PSG-OM : Ibrahimovic sera-t-il là ?

  • A
  • A
PSG-OM : Ibrahimovic sera-t-il là ?
@ REUTERS
Partagez sur :

INTERROGATION - Le géant suédois était une nouvelle fois forfait, mercredi soir, face à l'Apoel Nicosie (1-0).

Zlatan Ibrahimovic n'était pas sur la pelouse, mercredi soir, face à l'Apoel Nicosie (1-0), lors de la 4e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, mais dans les tribunes, non loin de son coéquipier et ami Zoumana Camara. Le géant suédois, qui n'a plus joué depuis le dimanche 21 septembre dernier et la réception de Lyon (1-1), a manqué son neuvième match de rang, sa plus longue indisponibilité, et de loin, depuis son arrivée au PSG à l'été 2012. A quatre jours du "classique" face au PSG, une question est sur toutes les lèvres : Ibrahimovic sera-t-il là face à l'OM, dimanche soir, pour le choc de la 13e journée de Ligue 1 ?

Blanc avec Lucas (960x640)

© REUTERS

"On est en train de voir la lumière." "Sincèrement, je ne peux pas répondre à la question", a convenu Laurent Blanc, mercredi, après le succès européen du PSG. "C'est une blessure très particulière, avec des éléments très positifs depuis quelques jours, une évolution très positive qui ne suffit pas à affirmer quoi que ce soit. On est en train de voir la lumière. On n'arrivait pas à se projeter sur sa date de reprise. Depuis trois, quatre jours, on a des signes très positifs. Il a repris l'entraînement individuel et la course. Physiquement et au niveau cardio-vasculaire, il n'a pas tellement perdu parce qu'il a beaucoup travaillé. Si l'évolution se confirme dans les prochains jours, tout est possible."

>> LIRE AUSSI : Blessure de "Zlatan" : le PSG a-t-il fait le mauvais diagnostic ?

Ibrahimovic souffre d'une talalgie, à savoir une douleur au niveau du talon, qu'il aurait contractée sur la pelouse de Rennes, lors de la 5e journée de Ligue 1, le 13 septembre dernier (1-1). Selon les informations d'Europe 1, le n°10 a couru longtemps mardi, mais il n'a toujours pas rechaussé les crampons. Au-delà de l'aspect physique, la talalgie, difficile à localiser et donc à soigner (infiltration ? opération ? repos ?) s'accompagne en effet d'une appréhension psychologique qui génère des blocages, ce qui expliquerait pourquoi la date du retour de "Zlatan" ne peut être fixée avec certitude. Le reverra-t-on au mois de novembre ? Ce n'est pas acquis. Le risque de rechute existe et on comprend aisément que le PSG n'a pas envie de prendre le moindre risque avec son capitaine en prévision des grands rendez-vous du printemps, nationaux comme européens.

"Ibra" en a envie. Difficile, en l'état actuel des choses, d'imaginer "Zlatan" figurer sur la feuille de match, dimanche. Et pourtant, le Suédois n'aurait qu'une envie : celle de disputer son sixième "classique". Contre l'OM, "Ibra" a souvent brillé. En cinq rencontres, il a marqué à six reprises, pour un bilan de cinq victoires et un seul nul, le 7 octobre 2012, lors de sa première au Vélodrome. Ce stade, l'international suédois devait le retrouver avec son pays, en amical, face à la France, le 18 novembre prochain. Mais, avec cette "satanée douleur", comme l'a définie Blanc mardi, rien n'est moins sûr...

>> LIRE AUSSI : Cavani et le PSG : vite fait, bien fait !